Architecture hostile : 20 exemples de la façon dont les villes ont "résolu" le problème du campement des sans-abri - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Architecture hostile : 20 exemples de…
20 scènes tellement hors du commun qu'elles ont ébahi qui les a photographiées 18 catastrophes informatiques si absurdes qu'elles feraient pâlir n'importe quel réparateur

Architecture hostile : 20 exemples de la façon dont les villes ont "résolu" le problème du campement des sans-abri

Par Baptiste
4.143
Advertisement

Ceux qui s'intéressent à l'architecture ou qui travaillent dans ce domaine savent qu'il existe de nombreux styles architecturaux, mais les livres ne mentionnent presque jamais un type d'architecture qui existe et est présent dans de nombreuses villes : nous parlons de l'architecture dite "hostile" (ou mobilier urbain anti-SDF), celle qui est en quelque sorte faite pour exclure ou empêcher d'être utilisée.

Dans ce cas, ce type d'architecture est souvent adopté contre les sans-abri, pour éviter qu'ils ne campent dans des coins abrités et chauds, ne s'allongent sur des bancs ou ne trouvent refuge sous un porche. Aussi absurde que cela puisse paraître, ces stratagèmes architecturaux peuvent également être présents dans votre ville, bien qu'à première vue ils semblent avoir un tout autre but.

Ce banc empêche de s'allonger dessus.

Un banc étroit et incliné pour décourager ceux qui veulent y rester longtemps.

Advertisement

Pour éviter que les sans-abri n'utilisent les bancs comme campement, des séparations sont souvent placées sur l'assise.

Des pics dissuasifs.

Des pierres fixées le long de la limite de la propriété pour empêcher que l'on s'y mette.

image: imgur
Advertisement

L'intention de chasser les sans-abris se confond avec l'idée de donner une touche de couleur aux bancs.

Le propriétaire du magasin a installé des pointes métalliques près du volet.

Advertisement

Obstacles pour éviter que les sans-abri souffrant du froid ne se réchauffent avec l'air chaud qui sort des grilles.

Si quelqu'un s'assied ici par erreur, il pourrait se faire très mal...

Advertisement

Il est interdit de s'asseoir sur les marches et ça se voit.

Des pics métalliques à peine visibles, mais l'effet reste le même.

Au lieu de pics, ici on a utilisé des sphères : mais la raison pour laquelle elles sont là est identique.

Joli banc en bois... anti-SDF.

Dans les métropoles, de telles barrières sont très répandues.

Sous ce pont ont été placées ces pics métalliques pour chasser les SDF.

Un autre type de banc anti-sans abris.

Des séparations pour éviter que l'on s'allonge dessus.

Autre installation pour éloigner les SDF.

"Quand on est inclusif, mais qu'on déteste encore les pauvres."

D'autres exemples d'architecture "hostile"...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci