26 diables de Tasmanie ont été libérés en Australie : la première fois depuis au moins 3000 ans sur le continent - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
26 diables de Tasmanie ont été libérés…
USA : découverte d'une toile d'araignée si grande qu'elle peut Les troubles du sommeil pourraient anticiper l'apparition d'une maladie neurodégénérative : les études

26 diables de Tasmanie ont été libérés en Australie : la première fois depuis au moins 3000 ans sur le continent

Par Baptiste
1.247
Advertisement

Cela faisait environ 3000 ans que les diables de Tasmanie n'avaient pas mis les pieds sur le continent australien. Aujourd'hui, grâce aux efforts déployés depuis des décennies par l'Aussie Ark et d'autres associations de protection des animaux, 26 individus de ce natif de Tasmanie ont été lâchés dans un sanctuaire animalier à Barrington Tops, au nord de Sydney, la ville la plus peuplée du continent australien.

via: CNN

Après 16 ans de travail, dont la création du plus grand programme d'élevage de diables de Tasmanie en Australie continentale, Aussie Ark a confirmé qu'en juillet et septembre 2020, 26 diables de Tasmanie ont été les premiers de cette espèce de marsupial à toucher le continent depuis au moins 3000 ans.

De fait, on estime que moins de 25 000 diables de Tasmanie vivent encore dans la nature, contre 150 000 avant qu'une mystérieuse forme de cancer facial ne frappe ces animaux au milieu des années 1990.

image: Pixabay

La plupart des experts affirment que les diables de Tasmanie se sont éteints sur le continent australien il y a environ 3000 ans à cause des dingos, les canidés sauvages propres à la région. Ces marsupiaux sont reconnaissables à leur grognement extrêmement fort, à leurs larges mâchoires et à leur férocité lorsqu'ils font face à leurs ennemis pour se nourrir. Ils pèsent environ 8 kilos et ont un pelage typiquement noir ou brun foncé.

Tim Faulkner, directeur de Aussie Ark, a déclaré : "Les diables de Tasmanie sont l'une des seules solutions naturelles pour contrôler les renards et les chats. Ces derniers sont responsables de la quasi-totalité des 40 extinctions de mammifères du continent australien".

Advertisement

Au cours des deux prochaines années, le sanctuaire animalier de Barrington Tops prévoit de relâcher dans la nature 40 autres individus du diable de Tasmanie ; dans l'espoir que ce marsupial, qui n'est pas dangereux pour l'homme malgré son caractère irascible, puisse réapparaître et habiter à nouveau le vaste continent australien.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci