À 17 ans, elle invente un "plastique" biodégradable à partir de carapaces de crevettes et de cocons de soie : il se décompose en 33 jours seulement - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
À 17 ans, elle invente un "plastique"…
Au Pakistan, ceux qui ont perdu leur emploi à cause de Covid-19 sont embauchés par l'État pour planter des arbres Une fille crée des petites lèvres sur son nez grâce à un tutoriel de maquillage parfait pour cette période

À 17 ans, elle invente un "plastique" biodégradable à partir de carapaces de crevettes et de cocons de soie : il se décompose en 33 jours seulement

Par Baptiste
31.882
Advertisement

Que le plastique sous toutes ses formes soit l'un des matériaux non biodégradables les plus polluants de la planète n'est plus un secret, à tel point qu'il est bien connu qu'il existe aujourd'hui de nombreuses initiatives dans le monde entier qui favorisent l'arrêt de l'utilisation et de la consommation de plastique au profit de matériaux biodégradables qui respectent la biodiversité de l'environnement qui nous entoure. Cependant, une jeune australienne de 17 ans a réussi à découvrir une alternative extrêmement efficace au plastique.

Elle s'appelle Angelina Arora, elle a 17 ans et vit à Adélaïde, en Australie. Elle a inventé un matériau ayant les mêmes propriétés que le plastique mais fabriqué à partir de carapaces de crevettes et qui se décompose 1,5 million de fois plus vite que la plupart des produits plastiques commerciaux que nous utilisons aujourd'hui.

L'amour d'Angelina pour la science lui a fourni les bons outils et la compréhension nécessaire pour arriver à cette intuition ingénieuse, mais le parcours pour inventer un "plastique écologique" n'a pas été facile. Elle a d'abord expérimenté un certain nombre de matières organiques comme l'amidon de maïs et les pelures de banane, mais il a fallu les exclure en raison de leur solubilité. Un soir, alors qu'elle dînait, elle a remarqué que les carapaces des crevettes ressemblaient beaucoup à du plastique. Elle s'est donc demandé ce qui causait cette consistance et s'est immédiatement rendue au laboratoire pour faire des recherches.

Finalement, Angelina a extrait le glucide appelé "chitine" des carapaces et a utilisé la conversion chimique pour le transformer en chitosane. Elle l'a ensuite mélangé à une protéine insoluble appelée "fibroïne", que l'on trouve dans les cocons de soie. En utilisant la combinaison de ces deux matériaux organiques, Angelina a créé un matériau semblable au plastique qui se dissout complètement dans l'environnement en seulement 33 jours. De plus, ce plastique libère de l'azote lors de sa décomposition, c'est pourquoi il peut être utilisé comme paillis ou engrais pour les plantes.

L'invention ingénieuse d'Angelina Arora a reçu le prix "Innovator to Market" en 2018, tandis que l'Australienne a terminé quatrième sur 81 candidats en recevant un prix international prestigieux dans le cadre de l'Intel International Science and Engineering Fair. Actuellement, Angelina essaie de commercialiser son extraordinaire invention, bien qu'elle doive d'abord passer par la phase de brevetage. Avec le rêve de nettoyer les océans de plastique du monde et d'inspirer d'autres jeunes de son âge à faire de même.

Félicitations, Angelina !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci