Qasr al-Farid, le très ancien tombeau creusé dans la roche qui apparaît au milieu du désert - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Qasr al-Farid, le très ancien tombeau…
10 des photos les plus fascinantes prises lors de la

Qasr al-Farid, le très ancien tombeau creusé dans la roche qui apparaît au milieu du désert

Par Baptiste
1.714
Advertisement

Tout le monde connaît bien la ville de Pétra, en Jordanie, déclarée l'une des sept merveilles du monde moderne, la deuxième pour être précis. Petra a été construite par les Nabatéens, un peuple nomade arabe qui a joué un rôle crucial dans le commerce du Moyen-Orient au deuxième siècle après J.-C. Les Nabatéens sont les auteurs d'autres merveilles en plus de la suggestive Petra, pour la plupart sculptées dans des blocs de roche. Parmi eux se trouve Qasr al-Farid, qui signifie en arabe "château solitaire" : en fait, l'immense tombeau sculpté dans un monolithe ressemble à un château errant dans le paysage désertique aride du nord de l'Arabie saoudite. 

Qasr al-Farid est un tombeau sculpté dans la roche, construit par le peuple nabatéen au premier siècle de notre ère. Sa particularité est de se trouver au milieu d'un paysage aride et "vide" comme peuvent l'être certaines régions d'Arabie Saoudite. Dans un tel contexte, voilà que se présente sous nos yeux une façade qui n'a rien à envier aux églises et aux temples du monde classique. 

La façade montre dans toute sa splendeur les finitions et les détails dont les Nabatéens ont orné ce qui devait être l'entrée principale du tombeau. Mais c'est en tournant autour de la construction en pierre que l'on peut découvrir les aspects les plus curieux.

Le tombeau de Qasr al-Farid est resté inachevé et cela se voit par la frontière nette entre la roche "brute" et le monument : comme si le bâtiment sortait du monolithe, ou si la roche tentait en vain d'avaler cette perle de culture et d'architecture.

Advertisement

Les Nabatéens ont réalisé d'autres monuments similaires : il y a environ 93 tombes monumentales creusées dans la roche. Malgré la période de construction (1er siècle après J.-C.), le château solitaire a été préservé de façon extraordinaire au fil des siècles : grâce au climat aride et aux faibles précipitations, qui n'abîment guère la roche dont il est fait.

Un lieu chargé d'histoire, de culte et de mystère qui exerce un attrait exceptionnel ! 

Tags: VoyagesHistoireLieux
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci