Australie : en l'absence de touristes, des plongeurs plantent des coraux pour repeupler la Grande Barrière de Corail - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Australie : en l'absence de touristes,…
Le trou d'ozone de l'Arctique s'est refermé : c'était le plus grand détecté au pôle Nord Quelques solutions pratiques et élégantes pour un salon avec cuisine ouverte : 11 photos pour s'inspirer

Australie : en l'absence de touristes, des plongeurs plantent des coraux pour repeupler la Grande Barrière de Corail

Par Baptiste
10.382
Advertisement

Quand les touristes ne sont pas là, la nature reprend ses espaces. L'une des rares conséquences positives de la pandémie causée par la propagation du Coronavirus dans le monde. Une situation dramatique qui a également frappé de plein fouet l'Australie, un continent qui préserve depuis des décennies l'une des plus importantes structures naturelles qui existent sur la planète Terre : la Grande Barrière de Corail, en lent déclin. En l'absence temporaire de touristes et d'activité humaine, certains plongeurs professionnels tentent de faire la différence.

Passions of Paradise, une entreprise familiale de tourisme de plongée, est l'une de ces entreprises qui espère nourrir et soigner l'environnement côtier en plantant des coraux sur la Grande Barrière de Corail au large de la côte australienne, qui se détériore depuis quelques années en raison de l'impact dévastateur des activités humaines.

Scott Garden, PDG de Passions of Paradise, a déclaré que la société d'écotourisme avait fait don d'un catamaran multicoque perfectionné, Passions III, ainsi que de carburant et de bénévoles au Coral Nurture Program, lancé par l'industrie touristique et la communauté scientifique australiennes pour faire revivre la Grande Barrière de Corail.

La Grande Barrière de Corail comprend environ 2 900 récifs et 900 îles et abrite une incroyable variété de poissons, de crevettes et d'autres variétés sous-marines innombrables.

Ces dernières années, les récifs coralliens morts sont devenus l'une des plus grandes horreurs résultant de l'impact des activités économiques humaines. Des milliers d'écosystèmes coralliens se sont transformés en cimetières blanchis en raison de l'impact dévastateur de l'océan avec le réchauffement rapide des températures, l'élévation du niveau de la mer, la pollution et la surpêche.

Advertisement

Le blanchissement et la mort éventuelle de la Grande Barrière de Corail ne signifierait pas seulement la condamnation de la vie océanique, mais serait aussi le dernier clou dans le cercueil du secteur écotouristique australien dont le "produit" essentiel est l'environnement même. Maintenant, en ce moment de pause temporaire et indéfinie du tourisme de masse et des activités humaines dans le domaine marin, il est juste que Passions of Paradise se lance dans cette tentative courageuse de sauver cet écosystème extraordinairement important.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci