Le frelon asiatique fait son chemin en Europe : un seul individu peut tuer jusqu'à 50 abeilles par jour - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le frelon asiatique fait son chemin…
Luis Sepulveda est mort du coronavirus : adieu à l'écrivain chilien symbole d'une époque Incivilité et coronavirus : les gants et les masques jetés au sol risquent de polluer encore plus la planète

Le frelon asiatique fait son chemin en Europe : un seul individu peut tuer jusqu'à 50 abeilles par jour

Par Baptiste
32.400
Advertisement

Dans une version précédente de notre article, nous faisions référence par erreur à la vespa mandarinia, alors que le contenu parle de la vespa velutina, le frelon asiatique. Nous nous excusons auprès de nos lecteurs.

La vespa velutina, plus connue sous le nom de frelon asiatique, a été introduite sur le territoire européen pour la première fois par erreur, lorsqu'un conteneur de céramique chinoise contenant ces dangereux insectes est entré sur le territoire français en 2004 ; par la suite, ces frelons se sont répandus en Europe du Nord : par exemple, 55 nids ont été détruits sur les îles anglo-normandes en 2018. Cependant, depuis 2019, de nombreux nids de cet insecte ont été détectés au Royaume-Uni.

via: Express

Selon un rapport scientifique soutenu par le Defra pour la santé des plantes et des abeilles, le frelon pourrait, d'ici avril 2020, causer une perte de plusieurs millions de livres sterling à l'apiculture britannique ; le fait est que se débarrasser de ces dangereux insectes pourrait coûter plus de 7 millions de livres sterling au pays.

Car la vespa velutina est connue pour sa faculté de capturer une cinquantaine d'abeilles par jour et de transporter ensuite leur corps impuissant dans le nid ; ou encore des essaims de frelons peuvent attaquer une ruche entière et tuer toutes les ouvrières, de la première à la dernière, pour s'emparer des larves : autant d'habitudes qui auraient un impact négatif sur la population d'abeilles déjà en souffrance. C'est pourquoi les exterminateurs de cet insecte tentent de retrouver et de supprimer un par un les nids de ces frelons sur le territoire anglais.

Nicola Spence, directeur adjoint du Defra pour la santé des plantes et des abeilles, a déclaré : "Nous attendons l'arrivée du frelon asiatique depuis quelques années maintenant et nous disposons d'un protocole établi pour l'éradiquer et contrôler toute propagation potentielle. Il est important de rappeler que ces insectes ne représentent pas un risque plus important pour la santé humaine, bien que nous reconnaissions les dommages qu'ils peuvent causer aux colonies d'abeilles. C'est pourquoi nous prenons des mesures rapides et vigoureuses pour identifier et détruire tout nid."

Pour se débarrasser d'un nid d'insectes, les exterminateurs doivent porter des combinaisons de protection et utiliser des perches extensibles pour injecter des pesticides à l'intérieur. Imaginez qu'en 2019 seulement, 65 nids ont été détruits sur les îles anglo-normandes, alors que la première observation d'un nid de vespa velutina sur le territoire britannique remonte au 2 septembre 2019 dans la zone de Tamworth.

Une urgence écologique qui pourrait avoir un impact majeur sur l'apiculture européenne dans les mois à venir.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci