Coronavirus, un pasteur évangélique "détruit" le Covid-19 en utilisant le "souffle de Dieu" - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Coronavirus, un pasteur évangélique…
Il peint une gigantesque peinture murale à l'envers : lorsqu'elle se reflète sur l'eau de la rivière, elle montre toute sa beauté Ikiru, le chat boudeur qui semble nous mépriser en tirant constamment la langue

Coronavirus, un pasteur évangélique "détruit" le Covid-19 en utilisant le "souffle de Dieu"

Par Baptiste
3.581
Advertisement

Contre la progression du coronavirus partout dans le monde, nous faisons ce que nous pouvons pour essayer de l'arrêter ; il y a les personnes qui, en adoptant la distanciation sociale, essaient de freiner la courbe de contagion, puis il y a les médecins et les infirmiers, en première ligne contre Covid-19. Et puis, il y a les fanatiques religieux, convaincus de vaincre la pandémie par le seul pouvoir de la foi et notamment en "soufflant" le virus loin de nous.

C'est ce que croit fermement le pasteur évangélique Kenneth Copeland, une figure religieuse très connue pour ses sermons enflammés à la télévision. "Mémorable", son sermon dans lequel il a ordonné au Covid-19 de partir, de quitter ce monde grâce au "vent de Dieu". Pour éviter à jamais la contagion du coronavirus, il suffit de souffler :

Je souffle le vent de Dieu sur toi. Tu es détruit pour toujours et tu ne reviendras jamais. Dieu merci. Laissez faire. Parce que ça va arriver !"
Dans son sermon, Copeland a poursuivi :
Vent, vent du sud tout-puissant, fort et chaud : brûle ce virus, au nom de Jésus. Je dis : "Plie-toi à genoux, tombe !"

Un sermon télévisé qui est aussitôt devenu viral, critiqué et en même temps tourné en dérision dans le monde entier. Kenneth Copeland, de la Copeland Ministries Church au Texas, n'est pas nouveau en la matière : dans les sermons des semaines précédentes, il avait déclaré que les téléspectateurs de son émission pouvaient être guéris du virus simplement en touchant leur écran, et avait exhorté les téléspectateurs à continuer de payer les cotisations de l'église du Texas malgré les pertes d'emploi de ces dernières semaines en raison de l'épidémie.

Kenneth Copeland, qui soutient Donald Trump, a également déclaré à ses partisans que les opposants au président avaient "ouvert la porte" au virus avec leur "discours de haine" contre lui. Voici la vidéo "incriminée" du sermon télévisé où il dit au virus de partir... avec un souffle !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci