Coronavirus : après 30 ans, on peut admirer l'Himalaya à 200 km de distance grâce à l'air moins pollué - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Coronavirus : après 30 ans, on peut…
Avec la fermeture du zoo en raison du coronavirus, deux pandas géants parviennent à s'accoupler après 10 ans de tentatives

Coronavirus : après 30 ans, on peut admirer l'Himalaya à 200 km de distance grâce à l'air moins pollué

Par Baptiste
10.113
Advertisement

L'un des effets les plus positifs de la pandémie mondiale de coronavirus est qu'une grande partie du trafic causé par les voitures et les divers moyens de transport a diminué de moitié dans le monde, ce qui a considérablement réduit le niveau de pollution environnementale et rendu l'air beaucoup plus pur. Si propre que certains citoyens de l'Inde, l'un des plus grands pays asiatiques touchés par le Covid-19, ont pu clairement voir les sommets de l'Himalaya après au moins 30 ans.

via: SBS

Certains habitants du nord de l'Inde affirment maintenant pouvoir voir l'Himalaya enneigé 200 kilomètres plus loin, et ce pour la première fois en 30 ans. C'est le cas à Jalandhar, où de nombreux utilisateurs de Twitter ont publié des images étonnantes des plus hauts sommets du monde. La ville de la province du Pendjab est parmi les plus "touchées" par la forte réduction du smog quotidien, et grâce à cela, depuis le vendredi 3 avril 2020, on peut désormais voir à l'œil nu les sommets de la chaîne de montagnes Dhauladhar, une partie de la chaîne himalayenne de l'Himachal Pradesh.

La chaîne de montagnes du Dhauladhar fait partie d'une chaîne de montagnes himalayenne moindre. Elle est située à au moins 200 km de Jalandhar, où le déclin de l'activité industrielle et la diminution du nombre de véhicules sur la route ont progressivement entraîné ce changement drastique mais magnifique. De nombreuses personnes dans la ville du Pendjab ont admiré avec étonnement l'air pur et cristallin ainsi redécouvert.

Advertisement

Bien que l'Inde soit l'une des régions les plus touchées par l'épidémie provoquée par la propagation du Covid-19 dans le monde entier en raison d'un système de santé inadéquat et du taux de pauvreté élevé de la nation asiatique, ce pays parvient toujours à offrir des vues à couper le souffle. Et celle-ci, on l'attendait depuis au moins trente ans.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci