Avec la fermeture du zoo en raison du coronavirus, deux pandas géants parviennent à s'accoupler après 10 ans de tentatives - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Avec la fermeture du zoo en raison du…
Coronavirus, dans ce département les nourrissons sont protégés de la contagion par des mini-visières Coronavirus : après 30 ans, on peut admirer l'Himalaya à 200 km de distance grâce à l'air moins pollué

Avec la fermeture du zoo en raison du coronavirus, deux pandas géants parviennent à s'accoupler après 10 ans de tentatives

Par Baptiste
15.819
Advertisement

Depuis le début de l'urgence du coronavirus, nous assistons, jour après jour, à toute une série de phénomènes naturels dont, dans des conditions normales, nous n'aurions certainement jamais été spectateurs. La pollution diminue, l'eau est plus propre, les animaux apparaissent dans des endroits qui leur sont inhabituels. En bref : l'homme étant enfermé chez lui, la nature reprend ce qui lui appartient, et parvient à suivre son cours plus librement.

C'est le cas de Ying Ying et Le Le, deux pandas géants vivant dans l'Ocean Park de Hong Kong, qui ont profité de la fermeture du zoo pour faire ce qu'ils n'avaient pas réussi à faire depuis dix longues années.

via: CNN

Parfois, c'est juste une question d'intimité et de tranquillité. Pour ces deux merveilleux animaux, qui ne réussissait pas à s'accoupler depuis 10 ans, la fermeture du zoo pour coronavirus a été l'occasion de se détendre et de se retrouver. Dans le passé, les tentatives des exploitants du parc ont été inutiles : Ying Ying et Le Le n'avaient pas la paix nécessaire pour avoir un peu d'intimité.

Maintenant que le zoo est fermé aux visiteurs depuis fin janvier 2020, les deux pandas, loin des regards indiscrets, du bruit et de la présence humaine, ont eu toutes les conditions idéales pour s'accoupler. Les opérateurs qui les gardent sous observation ont en effet remarqué en eux les attitudes typiques de la période où ils sont amoureux. Le fait que tout cela se soit passé de manière totalement naturelle est donc une autre bonne nouvelle, car, selon les experts du zoo, cela pourrait signifier plus de chances de grossesse par rapport à l'insémination artificielle.

Bien qu'il soit encore trop tôt pour être sûr que Ying Ying soit enceinte, les chercheurs se montrent très confiants. L'épisode a rapidement fait le tour du monde et, parmi les nombreux événements tristes auxquels nous assistons en raison de la pandémie, c'est certainement une bonne nouvelle pour la préservation d'un animal considéré aujourd'hui de plus en plus menacé d'extinction.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci