Un groupe de passagers exige que l'avion se pose car un des clients toussait et éternuait - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un groupe de passagers exige que l'avion…
Coronavirus, le pape François à pied dans les rues de Rome prie pour la fin de la pandémie En 1666, la quarantaine de la peste a permis à Newton de découvrir la loi de la gravité et la nature de la lumière

Un groupe de passagers exige que l'avion se pose car un des clients toussait et éternuait

Par Baptiste
1.415
Advertisement

En période de pandémie mondiale, le phénomène de la psychose est toujours au rendez-vous, même la plus irrationnelle et le plus injustifiée. Un exemple parfait est ce qui est arrivé le dimanche 8 mars à un avion à destination de Newark, New Jersey, en provenance d'Eagle, Colorado, qui a été détourné à l'aéroport international de Denver le dimanche après-midi car plus d'un passager s'est mis à harceler le personnel à bord à cause d'un... éternuement.

via: Denver CBS

Au moins un passager du vol Eagle - Newark affirme qu'un client du véhicule a fait des demandes déraisonnables après avoir été assis à côté d'une personne qui toussait et éternuait tout le temps.

United Airlines affirme que "ce n'était pas du tout une situation médicale majeure". Plus tard, les responsables de la compagnie aérienne ont signalé à CBS4 qu'un passager éternuait en raison d'allergies et qu'il avait été visité par l'équipe médicale de l'avion et ne présentait aucun signe de température corporelle élevée ; en bref, il n'y avait pas de fièvre et ce n'était certainement pas un cas de COVID-19.

image: Pxhere

L'avion de ligne du Colorado au New Jersey a atterri à l'aéroport de Newark, bien que le FBI ait ensuite interrogé les responsables de la compagnie aérienne en raison des plaintes de certains passagers qui réclamaient la pose de l'avion, contraints de "s'arrêter" à Denver pendant quelques heures et d'interdire les trois passagers les plus "violents" du vol vers Newark.

Un exemple concret de la façon dont la psychose du Coronavirus peut causer de véritables changements... de parcours !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci