Un photographe saisit le moment où un orang-outan tend la main à un homme dans sa volonté de l'aider - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un photographe saisit le moment où…
21 photos d'animaux aux prises avec leurs petits montrent combien le travail de parent est beau et difficile L'océan Pacifique est devenu si acide que les carapaces des crabes ont commencé à se dissoudre

Un photographe saisit le moment où un orang-outan tend la main à un homme dans sa volonté de l'aider

Par Baptiste
7.638
Advertisement

En surfant sur le web, il arrive souvent de tomber sur des images et des vidéos qui dépeignent des primates dans des attitudes et des situations aux limites du crédible. Même s'ils ne communiquent pas avec le langage (ce que certains d'entre eux sont par ailleurs capables de faire), leur façon de ressentir et d'exprimer leurs émotions est incroyablement similaire à la nôtre, et avec leur regard ou leurs gestes, ils n'ont aucun problème à se faire comprendre.

Exactement comme le orang-outan de cette séquence photographique, prise par le photographe animalier Anil Prabhakar dans une réserve naturelle de Bornéo.

Lors d'un safari avec des amis, le photographe Anil Prabhakar a remarqué un garde forestier qui, ayant appris la présence d'un serpent à l'intérieur d'un point d'eau, a rapidement plongé pour sécuriser les buissons et protéger les primates. L'homme travaille pour le compte d'une association à but non lucratif, la Borneo Orangutan Survival Foundation, qui œuvre à la protection de ces animaux, très menacés par la perte de leur habitat.

Un grand orang-outan semblait particulièrement intrigué par l'opération et s'est approché pour observer.

Au moment où Anil Prabhakar s'apprêtait à prendre quelques photos pour saisir le moment, le grand primate a littéralement tendu le bras vers l'homme, dans un geste d'aide qui a laissé toutes les personnes présentes en extase.

Advertisement

Face à un tel geste, le garde forestier a cependant agi de manière très professionnelle : il n'a pas prêté attention à l'offre d'aide et n'a pas tendu la main à l'orang-outan, préférant poursuivre l'opération. Comme il l'a ensuite expliqué, bien que l'on puisse être tenté de se laisser aller à ce contact, il est fondamental de respecter ces animaux (qui, bien qu'adorables, sont toujours des créatures sauvages), en évitant qu'ils ne deviennent trop familiers avec les êtres humains.

Les serpents venimeux vivant dans les forêts tropicales de Bornéo sont très nombreux et constituent un grand risque pour ces animaux dociles, déjà menacés en raison des activités humaines. C'est pourquoi les gardes font tout leur possible pour tenter de les éloigner lorsqu'ils se trouvent à proximité de groupes de primates. Un travail consciencieux que les orangs-outans, à en juger par la réaction de gratitude de ce bon géant, semblent apprécier grandement.

Tags: AnimauxSinges
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci