Pour la première fois, des muscles cardiaques obtenus à partir de cellules souches ont été transplantés dans un cœur humain - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Pour la première fois, des muscles…
Le charme mystérieux du SS Ayrfield, l'ancienne épave qui s'est transformée en forêt flottante Les photos de cet homme talentueux montrent toute la magie des forêts finlandaises

Pour la première fois, des muscles cardiaques obtenus à partir de cellules souches ont été transplantés dans un cœur humain

Par Baptiste
994
Advertisement

Des chercheurs de l'université japonaise d'Osaka ont fait état d'une opération cardiaque unique en son genre. Les médecins ont réussi à empêcher un patient de subir une transplantation cardiaque en agissant directement sur les cellules de son cœur qui étaient à l'origine du problème. Ils ont réussi à créer un muscle cardiaque en laboratoire à partir des propres cellules souches du patient. C'est la première fois que des tissus obtenus en laboratoire ont été transférés à une personne vivante.

image: pixnio

Des chercheurs japonais ont placé des feuilles dégradables contenant des cellules de tissu cardiaque cultivées en laboratoire sur la zone endommagée du cœur. L'opération a eu l'effet désiré : elle a réussi à éliminer la nécessité d'une transplantation cardiaque totale.

Le patient souffrait d'une cardiopathie ischémique, un état dans lequel les muscles du cœur ne reçoivent pas assez de sang. Les nouveaux tissus cardiaques placés sur la zone endommagée traiteront une protéine qui réparera les vaisseaux sanguins, de manière à rétablir le bon fonctionnement du cœur.

Les cellules à la base du tissu créé en laboratoire ont été produites à partir de cellules pluripotentes induites : en bref, les chercheurs ont prélevé des cellules de la peau et du sang du patient et les ont restaurées à un état embryonnaire pluripotent, ce qui a donné des cellules souches pluripotentes induites.

Cette technique ouvre la porte à de tout nouveaux scénarios de chirurgie, évitant potentiellement la transplantation d'organes. L'opération a la particularité d'être la première fois qu'un tissu cardiaque créé en laboratoire est introduit avec succès chez un patient vivant.

À l'avenir, cette technique pourrait éviter de nombreuses transplantations et donc toutes les complications résultant de l'introduction d'un organe appartenant à un autre être vivant.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci