Faire de longues sessions de sommeil le weekend peut prolonger l'espérance de vie, selon cette recherche - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Faire de longues sessions de sommeil…
Cet artiste de rue a réalisé une série de fresques murales avec un surprenant effet tridimensionnel Rolls Royce présente son nouvel avion entièrement électrique : avec lui, la marque veut établir le nouveau record de vitesse

Faire de longues sessions de sommeil le weekend peut prolonger l'espérance de vie, selon cette recherche

1.621
Advertisement

Lorsque vous désactivez le réveil et que vous décidez de prolonger votre sommeil de quelques heures, sachez que vous ne faites pas seulement une faveur à votre forme en général (qui en profitera en tout cas) : vous pourriez profiter d'un effet positif sur votre espérance de vie.

Cela a été remarqué par une grande étude suédoise publiée dans le Journal of Sleep Research. Le point de départ a été une enquête menée en Suède en 1997, pour laquelle plus de 38 000 personnes ont été interrogées sur le mode de vie et le tableau clinique. Les mêmes participants ont été suivis sur une période de 13 ans pour enregistrer le taux de mortalité et recouper les données avec celles de l'enquête.

image: piqsels.com

Ces recherches ont montré que les personnes de moins de 65 ans qui se concédaient un maximum de 5 heures de sommeil par nuit, 7 jours par semaine, avaient un taux de mortalité de 65 % supérieur à celui des personnes qui passaient 6 à 7 heures ou plus au lit. Cependant, ce facteur de risque était inversé si ces personnes "compensaient" les heures de sommeil perdues pendant les jours de travail par de longues sessions de sommeil les week-ends ou les jours de repos.

L'analyse a pris en compte – et exclu – d'autres facteurs tels que le sexe, la masse corporelle, le tabagisme, l'activité physique et le type de travail, en essayant d'isoler autant que possible les habitudes en termes de repos nocturne.

Il ne faut cependant pas faire l'erreur de penser que le sommeil est une sorte d'élixir directement proportionnel à l'espérance de vie : ceux qui s'autorisaient à passer "trop" d'heures au lit, c'est-à-dire 8-9 heures ou plus, avaient un taux de mortalité de 25% supérieur à ceux qui se limitaient à 6-7 heures.

Advertisement
image: pxhere

Comme toute étude, celle-ci n'est pas à prendre complètement au pied de la lettre car elle n'est pas exempte de points critiques, comme le fait que les données sur les habitudes de sommeil n'ait été recueillie qu'une seule fois, sans considérer qu'elles aient pu changer au cours des années suivantes.

Néanmoins, cette analyse nous fait comprendre à quel point les heures de sommeil jouent un rôle sur le cours de notre vie. Dormir 5 heures par nuit peut être vraiment nuisible à la fois pour la performance cognitive et pour l'apparition de complications physiques.

Par conséquent, le conseil est de toujours respecter votre corps, en satisfaisant son besoin de se permettre un repos bien mérité et adéquat.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci