"Pecunia non olet" : les origines de Vespasien et la taxe sur l'urine établie par l'empereur romain - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
"Pecunia non olet" : les origines de…
Tanzanie : les Massaïs sont éloignés de leurs terres d'origine pour faire place à des safaris de luxe Les pensées négatives et l'anxiété peuvent nous gâcher de nombreux moments : une psychologue explique comment les tenir à l'écart

"Pecunia non olet" : les origines de Vespasien et la taxe sur l'urine établie par l'empereur romain

Par Baptiste
2.544
Advertisement

Vespasien est à jamais lié au concept de toilettes publiques. Vespasien était un empereur romain qui, pendant près d'une décennie entière, a gouverné l'Empire romain de 69 à 79 ap. J.-C. Vespasien a fait construire de nombreux urinoirs publics pour rendre Rome plus propre. Mais le nom de ces urinoirs (en français "vespasienne") a été donné par les Romains comme un signe de critique des taxes exigées par l'empereur. Parmi elles, la taxe sur l'urine.

via: Nature

Titus Flavius Vespasianus est né le 9 ap. J.-C. à Sabina (aujourd'hui Cittareale). Il était le fils d'un percepteur d'impôts et d'une femme noble, fille d'un commandant de l'armée. Vespasien a rejoint l'armée romaine à l'âge de 16 ans. Ici, il a rapidement fait carrière, jusqu'à ce qu'il devienne à son tour commandant.

Le rôle impérial de Vespasien a commencé en 69, année que les historiens ont appelé "l'année des quatre empereurs". Après la mort de Néron (en 68), les empereurs Galba, Othon, Vitellius se sont succédé rapidement.

Vespasien, le dernier de la série, combattait quelques Juifs rebelles quand les légions d'Égypte, de Judée, de Syrie et du Danube l'acclamèrent comme le nouvel empereur. En 70, le Sénat a finalement approuvé sa nomination, avec son fils Titus, comme consul.

Lorsque Vespasien arriva à Rome en tant qu'empereur, il fut confronté à l'effondrement de l'Etat. Selon l'historien Suetonius, Rome avait besoin de plus de 40 milliards de sesterces pour soulager ses finances. Face à cette situation, l'empereur n'avait pas d'autre choix que d'augmenter les impôts et, là où c'est possible, d'en créer de nouveaux.

Advertisement

La taxe la plus décriée des habitants de la capitale du plus grand empire que la Terre ait jamais connu était celle sur l'urine. À l'époque de Vespasien, l'urine était largement utilisée pour tout type d'usages et était très recherchée par les commerçants. Le liquide urinaire était utilisé pour laver les vêtements, teindre les peaux, certains l'utilisaient même pour créer des dentifrices et des bains de bouche blanchissants.

Presque personne n'était d'accord avec l'empereur. Son fils Titus a également montré sa déception : un jour, au cours d'une discussion avec son père sur le sujet, Titus a jeté des pièces dans des toilettes publiques. Vespasien a ramassé ces pièces et les a fait sentir à son fils, en lui demandant ce qu'elles sentaient. Titus ne trouvant pas de réponse, Vespasien a prononcé la fameuse phrase : "Pecunia non olet" (l'argent n'a pas d'odeur).

Ainsi, l'empereur qui a initié les travaux du Colisée, est plus connu pour les urinoirs publics et la taxe sur les urines que pour cette œuvre architecturale majestueuse et connue du monde entier !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci