Un charpentier à la retraite explique comment le complexe Stonehenge aurait pu être construit - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un charpentier à la retraite explique…
Ces animaux adorables illumineront d'un sourire même votre pire journée Premier jour d'école au Yémen : la photo nous montre ce que cela signifie d'être des enfants dans un pays en guerre

Un charpentier à la retraite explique comment le complexe Stonehenge aurait pu être construit

1.746
Advertisement

Mythes, légendes, hypothèses fantaisistes et des centaines d'études : tout cela, et bien plus encore, est ce que suscite depuis toujours le site archéologique de Stonehenge, le célèbre cercle de pierres mégalithiques situé au sud de l'Angleterre.

Comme pour les pyramides égyptiennes, même autour des énormes blocs rocheux anglais se succèdent, depuis toujours, de nombreuses hypothèses concernant la construction, la fonction et, surtout, le transport des pierres, à des époques si lointaines où il n'était certainement pas facile de construire des structures de ce type.

On estime que le site de Stonehenge remonte à environ 2500-3000 ans avant Jésus-Christ et que, pour arriver là où elles sont maintenant, les pierres ont été transportées de 3 à un maximum de 200 km. Ce sont des données incroyables, si l'on considère que chaque bloc pèse de 25 à 50 tonnes. Il est donc évident que Stonehenge continue de susciter curiosité et mystère. L'homme dont nous allons vous parler a cependant fourni une réponse plausible aux nombreuses questions relatives au site. Voyons pourquoi.

Il s'appelle Wally Wallington, il vient du Michigan, aux États-Unis, et c'est un charpentier à la retraite. Avec ses connaissances acquises pendant des années de travail, Wallington a décidé de montrer au monde, à travers des vidéos explicatives, que la construction d'un tel site est également possible pour une population primitive, qui ne connaissait probablement même pas l'utilisation de la roue.

Grâce à l'utilisation de machines simples, avec leviers, contrepoids et pivots, Wallington aurait pu déplacer des blocs de pierre pesant jusqu'à 20 tonnes, tout comme ceux du célèbre observatoire astronomique anglais. Évidemment, pour une plus grande véracité, Wallington a utilisé des matériaux et des techniques disponibles même au moment de la construction de Stonehenge.

Ni roues, ni chariots, ni appareils "modernes" : le charpentier américain à la retraite utilise des principes physiques simples pour déplacer ses colossales pièces de pierre. Par-dessus tout, il le fait lui-même. A tel point qu'il a réussi à construire sa propre "réplique" de Stonehenge et à tourner plusieurs vidéos dans lesquelles il explique ses activités et ses théories.

Advertisement
image: Mestre pedreiro/YouTube

Bien que ses théories n'aient pas encore été approuvées par la communauté archéologique mondiale, les travaux de Wallington peuvent fournir des aperçus intéressants et expliquer des œuvres et des techniques de grande importance créées par l'homme, autour desquelles, encore aujourd'hui, règne une fascinante aura de mystère.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci