Une étude révèle que les dangereux requins blancs ont très PEUR des orques - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une étude révèle que les dangereux…
Une nouvelle espèce de perroquet géant préhistorique a été découverte en Nouvelle-Zélande Cette brillante génération de panneaux solaires peut produire de l'électricité et de l'eau propre pour des millions de personnes

Une étude révèle que les dangereux requins blancs ont très PEUR des orques

1.064
Advertisement

Le Carcharodon carcharias, mieux connu sous le nom de "requin blanc", est le plus grand poisson prédateur qui existe. Au centre de nombreux films et documentaires, il frappe notre imagination par la peur que sa présence suscite et par les dommages que ses morsures peuvent causer. C'est sans doute l'un des animaux les plus craints et il semble étrange de penser que cet énorme poisson puisse avoir lui-même peur de quelque chose. Et pourtant, c'est bien le cas !

via: Nature

Selon des études menées par Scot Anderson, chercheur au Monterey Bay Aquarium, les requins blancs fuient dès qu'ils rencontrent un groupe d'orques et quittent la zone pendant environ un an, même si les orques ne transitent dans ces eaux que l'espace de quelques heures. L'Orcinus orca est un très grand mammifère marin (entre 7 et 11 mètres au maximum), qui habite dans tous les océans du monde et se nourrit des mêmes proies que les requins : otaries, phoques, baleines, dauphins et même pingouins. Cet énorme animal est au sommet de la chaîne alimentaire marine parce qu'il n'a pas de prédateurs naturels.

Et apparemment, même les requins blancs n'ont pas le courage de se frotter à eux. Dans une nouvelle étude publiée dans Scientific Reports, Anderson affirme que même les plus gros requins - entre 5 et 6 mètres - fuient dès qu'ils voient les orques. Cette attitude a été analysée au large des côtes de la Californie du Nord, vers les îles Farallon.

Les requins ont aussi leurs propres épouvantails, les énormes épaulards qui habitent les mers de notre planète depuis au moins 5 millions d'années. Qu'est-ce qui, en revanche, effraie l'orque ? On ne le sait pas encore.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci