À l'étude un vaccin contre le cancer qui donne d'excellents résultats chez l'homme : voici comment il fonctionne - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
À l'étude un vaccin contre le cancer…
Cet artiste japonais est un magicien du ballon : voici 17 créatures aux détails étonnants Les allergies saisonnières sont de plus en plus agressives à cause des niveaux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère : voilà pourquoi

À l'étude un vaccin contre le cancer qui donne d'excellents résultats chez l'homme : voici comment il fonctionne

1.248
Advertisement

Il serait réconfortant de penser qu'on peut se vacciner contre le cancer. Les maladies cancéreuses ont toujours été un véritable fléau, capable d'affecter indistinctement des personnes de toutes sortes, de tous âges et de tous milieux. Bien que la recherche médicale progresse de façon constante et significative, rien qu'en 2018, plus de 18 millions de cancers ont été diagnostiqués dans le monde.

Une expérience récemment conclue par des chercheurs de l'hôpital Mount Sinai de New York, dirigée par le Dr Linda Hammerich, pourrait cependant donner un nouvel espoir dans la lutte contre ces maladies.

Comme pour la rougeole, la varicelle, l'hépatite et les autres maladies contre lesquelles nous pouvons nous vacciner, des chercheurs américains ont expérimenté un système pour cibler le cancer, détruire les cellules malades et stimuler le système immunitaire pour en produire de nouvelles.

Ils l'ont appelé la vaccination in situ, c'est-à-dire directement à l'endroit où le cancer s'est développé.

Le traitement se déroule en plusieurs étapes. Au début, le patient reçoit une série de stimulants qui sont capables d'activer les cellules de notre système immunitaire pour combattre les dysfonctionnements dus au cancer.

L'étape suivante est un deuxième stimulant, toujours injecté là où se trouve la tumeur. Cette seconde substance active les cellules denditriques, qui chargent les cellules T du système immunitaire de tuer les cellules cancéreuses, tout en sauvant les cellules saines.

Fondamentalement, cela apprend au corps à reconnaître les cellules cancéreuses, à les trouver et à les détruire, non seulement là où le cancer s'est concentré, mais aussi dans le reste de l'organisme. Exactement comme pour la vaccination contre d'autres maladies.

Advertisement
image: pxhere.com

Cela semble presque incroyable, mais les tests effectués sur onze patients atteints d'un lymphome ont donné des résultats très positifs. La reprise a été complète, allant de quelques mois à un an. Ainsi, l'essai a également été étendu aux personnes atteintes d'un cancer du sein, de la tête et du cou.

L'optimisme des chercheurs est ainsi très élevé. Si les expériences devaient continuer à donner de bons résultats, une telle thérapie représenterait sans aucun doute un nouveau point de départ pour lutter contre le cancer et sauver des vies.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci