Pourquoi aimons-nous tant l'odeur des livres ? Il existe une explication chimique - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Pourquoi aimons-nous tant l'odeur des…
18 fascinantes sculptures qui coupent le souffle pour leur beauté Le crocodile Lacoste disparaît temporairement des polos : à sa place des animaux menacés d'extinction

Pourquoi aimons-nous tant l'odeur des livres ? Il existe une explication chimique

26.399
Advertisement

Il y a une odeur indubitable, qui est aimée autant que la passion que son objet exerce sur ceux qui l'entourent : celle des livres. En entrant dans une librairie, et plus encore dans une bibliothèque, il est facile d'être assailli par ce parfum, qui nous attire presque autant que le contenu pour saisir un livre et feuilleter ses pages, tout en se laissant enivrer par cette odeur caractéristique. Un parfum si particulier qu'on se demande d'où il vient : Andy Brunning a donc identifié les composants chimiques responsables de cet arôme.

Comme un bon scientifique, dans son blog Brunning a examiné les processus et les composés derrière l'odeur caractéristique des livres, en distinguant entre deux arômes principaux : celui des nouveaux textes et celui des volumes anciens.

En ce qui concerne les premiers, il est assez difficile d'identifier les composés spécifiques, puisqu'il y en a des milliers qui sont utilisés pour les différents livres, et, par conséquent, le choix des produits chimiques odoriférants est assez compliqué - mais pas impossible. En fait, trois sont susceptibles d'être responsables : le papier et les substances utilisées dans sa fabrication, les encres et les adhésifs pour la reliure.

En ce qui concerne les livres anciens, l'odeur est plus facile à tracer : la cellulose et la lignine du papier, lorsqu'elles se consomment, libèrent des composés organiques dont l'odeur typique serait dérivée. Les composants de cet arôme sont la vanille, le benzaldéhyde - qui a un parfum d'amande -, les odeurs douces dégagées par l'éthylbenzène et l'éthylhexanol.

La différence entre les livres neufs et les livres anciens réside dans la meilleure qualité du papier utilisé aujourd'hui, qui, si d'une part il est plus écologique, d'autre part, il est moins "odorant". Pour les plus modernes, qui sont passés aux livres électroniques mais qui sont nostalgiques de l'odeur des livres, il serait en tout cas possible d'y remédier avec un spray inventé spécialement à cet effet - résisterez-vous à la tentation de le vaporiser partout ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci