Ne pas dormir assez est plus nocif qu'on ne l'a jamais imaginé - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ne pas dormir assez est plus nocif qu'on…
26 accessoires au design innovant qui simplifient la vie de tous les jours Beaucoup d'historiens s'accordent à dire que l'année 536 a été la pire à vivre : pourquoi donc ?

Ne pas dormir assez est plus nocif qu'on ne l'a jamais imaginé

2.861
Advertisement

Nous savons à quel point il est important d'avoir suffisamment de sommeil pour vraiment profiter d'une bonne santé. Malgré cela, beaucoup de gens ont encore tendance à sacrifier leur repos nocturne pour quelques heures d'éveil de plus - par exemple pour le travail. Trois autres études nous montrent à quel point ce choix est très mauvais : ne pas dormir suffisamment implique un risque cardiovasculaire comparable à celui du tabagisme ou du diabète

Dormir trop peu – ou trop – est associé à une augmentation significative du risque de problèmes cardiovasculaires, dont l'épaississement des artères, les crises cardiaques, les crises cardiaques et les arythmies cardiaques.

Pour éliminer ce risque, une étude a révélé que la période de repos recommandée était de 6 à 8 heures par nuit. Dormir moins est associé à une augmentation de 11 % du risque, alors que dormir plus augmente le risque de 33 %.

Une autre étude a vu l'utilisation d'une ceinture technologique qui surveille les habitudes de sommeil du porteur : on a ainsi pu constater que ceux qui dormaient moins de 6 heures par nuit, ou ceux qui avaient un repos fréquemment interrompus, présentaient un risque d'athérosclérose de 72% - l'épaississement des artères qui peut entraîner des crises cardiaques et des anévrismes.

La troisième étude, qui suggère fortement de prendre le temps de dormir, a examiné la santé de 798 hommes qui avaient participé à une étude de 1993 sur la durée de leur sommeil. Vingt ans plus tard, l'étude a révélé que ceux qui, à l'époque, prétendaient dormir moins de cinq heures par nuit courraient un double risque d'avoir un trouble cardiovasculaire grave, comparable à celui causé par le tabagisme ou un diabète mal soigné.

Par conséquent, le manque de sommeil interfère avec nos fonctions vitales de multiples façons. Le sommeil influence les processus biologiques tels que le métabolisme du glucose, la tension artérielle et l'état de l'inflammation - toutes des conditions qui ont un impact majeur sur les maladies cardiovasculaires.

Bien que ne pas toujours se reposer suffisamment n'est pas un choix personnel, il est important de tout mettre en œuvre pour s'assurer d'un repos nocturne adéquat : il en va de notre longévité.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci