La sonde chinoise atterrie sur le côté obscur de la Lune a apporté avec elle des plantes et des animaux - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La sonde chinoise atterrie sur le côté…
Voici les espèces animales qui se sont éteintes dans la nature en 2018 14 exemples d'architecture

La sonde chinoise atterrie sur le côté obscur de la Lune a apporté avec elle des plantes et des animaux

7.350
Advertisement

Ce qui peut sembler être une sortie dans l'espace comme une fin en soi ne l'est jamais : les missions d'exploration spatiale ont toujours un second but, souvent destiné à comprendre la compatibilité de la vie humaine dans les environnements extra-terrestres.

Ainsi, le lancement de la sonde chinoise ChangE-4 n'a pas été un affront à la célèbre mission américaine Apollo 11, qui a conduit pour la première fois un être humain à marcher sur le sol lunaire. Il apparaît maintenant qu'à bord de la sonde se trouvait une petite boîte en aluminium contenant un écosystème vivant, composé de plantes et d'animaux.

L'atterrissage sur le côté obscur de la Lune, que nous avons tous chanté avec le célèbre morceau des Pink Floyd, était déjà quelque chose de spectaculaire en soi ; notre satellite, pour une combinaison magique de temps de rotation, montre toujours un seul côté depuis la Terre. Ce qu'il y avait de l'autre côté, personne ne le savait, ou presque.

La sonde chinoise ChangE-4 ne voulait pas seulement explorer cet espace inconnu, mais aussi découvrir s'il y avait une chance de vie ici. Pour ce faire, des chercheurs chinois l'ont équipé d'un petit cylindre en aluminium (d'un volume de 0,8 litre par 3 kg de poids) contenant des graines de pomme de terre, d'arabette (Arabidopsis thaliana, souvent utilisée comme organisme modèle dans les expériences biologiques) et des œufs de vers à soie.

Les plantes donneront aux œufs la quantité d'oxygène dont ils ont besoin, tandis que les vers retourneront le dioxyde de carbone et d'autres nutriments par leurs déchets. Le but de l'expérience est de voir si les plantes poussent et fleurissent régulièrement dans l'environnement lunaire.

L'ingrédient clé de la photosynthèse, la lumière du soleil, ne peut certainement pas manquer, c'est pourquoi celle-ci filtrera à travers une ouverture sur le cylindre. La technologie de transmission des données de la boîte sur la Lune vers la Terre est également très avancée : de minuscules caméras surveilleront le processus et d'autres capteurs détecteront les données importantes.

La mission chinoise prend une grande importance dans la découverte de la compatibilité entre l'environnement lunaire et la vie terrestre : si les résultats sont positifs, on peut penser à construire une base permanente ou des bâtiments résidentiels.

Affaire à suivre !

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci