Discipline japonaise : voici les secrets qui rendent cette éducation incroyablement efficace - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Discipline japonaise : voici les secrets…
Qui lit Harry Potter est une personne meilleure : une étude scientifique le révèle Les 5 choses les plus énervantes que les personnes sans enfants peuvent dire à des parents

Discipline japonaise : voici les secrets qui rendent cette éducation incroyablement efficace

17.794
Advertisement

Les enfants japonais semblent être "naturellement" prédisposés aux bonnes manières, comme s'ils n'avaient même pas besoin de les apprendre de leurs parents.

Comment se fait-il qu'ils écoutent leurs parents et suivent leurs instructions avec obéissance et précision, qu'ils arrivent à s'asseoir de manière posée, pendant longtemps, presque comme de petits automates ? Les enfants japonais ne naissent pas déjà bien éduqués, mais c'est l'éducation particulière qu'ils reçoivent qui fait d'eux des enfants exemplaires - du moins en termes d'éducation - comme de nombreux parents occidentaux le souhaiteraient.

Voici sont les "secrets" de ce système éducatif.

Shitsuke, ou discipline.

image: pixabay.com

Les parents japonais ont une façon très particulière de régler les problèmes avec leurs enfants : ils le font en privé. Vous ne verrez jamais un parent reprocher son enfant à haute voix, même après avoir fait une grosse bêtise. La confidentialité passe avant tout, mais ce n'est pas seulement pour une question de discrétion qu'au Japon on préfère reporter les discussions à la maison ou du moins pas dans un endroit bondé : être seuls, dans un endroit à l'abri des regards, évite de nourrir l'ego de l'enfant et aussi celui du parent.

Les deux parties aborderont la discussion de manière plus calme et rationnelle, tout en évitant d'ennuyer les autres ou de donner de fausses impressions.

On punit le comportement, pas l'enfant.

image: maxpixel.net

Au Japon, quand un parent reprend l'enfant, il se concentre toujours sur la réprimande de l'action, pas de l'enfant : il ne dira pas "Tu as été un mauvais enfant", mais "ce que tu as fait a été très mauvais". Ainsi, on s'assure que l'enfant ne développe pas une réaction défensive en se sentant personnellement attaqué.

De plus, en attirant l'attention sur le geste, on informe à l'enfant qu'il a la possibilité de faire autrement : il comprendra que, comme il a été capable de faire le mal, il est aussi capable de faire le bien.

Tags: JaponEnfant
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci