Une équipe de chercheurs a mis au point un vaccin contre Alzheimer : excellents résultats sur les souris - Curioctopus.fr
x
Une équipe de chercheurs a mis au point…
Batsto Village, le lieu fantôme parfaitement préservé qui raconte un morceau d'histoire Avec la fonte des glaces, l'Antarctique se remplit de cascades, de lacs et de rivières jamais vus auparavant

Une équipe de chercheurs a mis au point un vaccin contre Alzheimer : excellents résultats sur les souris

19 Décembre 2018 • Par Baptiste
2.940
Advertisement

L'une des choses attendues dans les années à venir est le vaccin contre la maladie d'Alzheimer ; cela fait longtemps que les chercheurs travaillent à la préparation d'une substance sûre et efficace, capable d'agir à la fois sur les cas confirmés de la maladie et sur les patients à risque. Des nouvelles prometteuses proviennent de l'étude de l'Université du Texas, dont les chercheurs ont découvert un vaccin qui a donné d'excellents résultats lors d'essais sur des animaux. 

image: pixabay.com

Les chercheurs ont déclaré que le vaccin testé était capable de réduire deux protéines responsables du développement de la maladie d'Alzheimer : les bêta-amyloïdes et les protéines Tau. Dans l'expérience consuite sur les souris, la substance a réduit la présence de protéines bêta-amyloïdes de 40% et de Tau de 50%. Concrètement, cela signifie retarder la maladie d'au moins 5 ans, prolongeant ainsi l'espérance de vie de la personne qui reçoit le diagnostic.

Ce n'est pas la première fois que les chercheurs parviennent à synthétiser un vaccin contre Alzhehimer, mais jusqu'à présent, il n'a jamais été possible de surmonter l'obstacle des effets secondaires causés par le vaccin lui-même. Les scientifiques espèrent maintenant passer bientôt à l'expérimentation humaine, même si l'on ne manque pas de scepticisme quant à son efficacité, car les tests sur animaux ont le défaut de ne pas prévoir les éventuelles réponses immunitaires du corps humain.

La lutte contre la maladie d'Alzheimer ne s'arrêtera pas avec le vaccin ; c'est une maladie dégénérative qui commence à se développer même 20 ans avant son apparition. Il resterait donc très difficile d'identifier les personnes auxquelles le vaccin devrait être administré, sachant que les tests pour le risque sont actuellement très coûteux.

Il faudra donc travailler sur plusieurs fronts afin de mettre un terme à une maladie sournoise qui, d'ici 2060, devrait toucher 14 millions de personnes rien qu'aux Etats-Unis.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci