Découvert en Italie le tombeau d'un enfant "vampire" datant d'il y a 1 550 ans - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Découvert en Italie le tombeau d'un…
Les 6 plus grandes races de chats du monde qui vont vous faire craquer Voici certaines phrases que celles et ceux qui n'ont pas d'enfants ne voudraient plus entendre

Découvert en Italie le tombeau d'un enfant "vampire" datant d'il y a 1 550 ans

8.920
Advertisement

En Italie, on a découvert le tombeau d'un enfant "vampire", enterré il y a 1550 ans dans l'ancien cimetière de Lugnano, en Ombrie, construit au Ve siècle dans une villa romaine. La découverte des restes du petit corps est due à des chercheurs de l'Université de l'Arizona, dirigée par l'anthropologue David Soren, le premier à découvrir la nécropole des enfants. Les opérations de découverte ont été rendues possibles grâce à la collaboration de la Surintendance Archéologique, des Beaux-Arts et du Paysage de l'Ombrie et de la Municipalité de Lugnano.

image: David Pickel/Stanford University

Soren et son équipe travaillent dans cette nécropole pour enfants depuis 1987 et c'est la première fois qu'ils se retrouvent devant une telle scène. En effet, de la bouche du crâne de cet enfant de 10 ans émerge une pierre qui semble avoir le but de l'empêcher de sortir du tombeau et de propager la malaria, probablement la cause du décès du même enfant.

image: David Pickel/Stanford University

En réalité, les chercheurs ne sont pas sûrs que la cause de sa mort soit précisément le paludisme, qui au cinquième siècle après JC infestait ces zones de Lugnano. Leurs hypothèses sur sa mort sont dues à des conjectures faites en effectuant des tests ADN sur d'autres découvertes faites dans cette nécropole d'enfants, en particulier des nourrissons et des enfants jusqu'à 3 ans.

L'enfant "vampire" est en effet le squelette le plus ancien retrouvé, mais les chercheurs ont encore beaucoup à découvrir sur le cimetière italien. Une autre raison qui a conduit les chercheurs à croire que sa mort est liée à la maladie est un abcès dentaire, un effet secondaire du paludisme. C'est cette particularité qui l'a rendu célèbre sous le nom d'enfant "vampire".

Advertisement
image: David Pickel/Stanford University

Si Soren et son équipe ont pu s'inquiéter de retrouver le corps de l'enfant "vampire", il n'est pas rare de ramener à la lumière les restes de squelettes d'enfants avec à leurs côtés des griffes de corbeaux, des os de divers animaux sacrifiés. Les sépultures de ce type avaient une valeur rituelle pour les Romains et servaient principalement à empêcher le mal, la malaria, de revenir parmi les vivants.

Les chercheurs poursuivront les fouilles à Lugnano l'été prochain.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci