10 espèces animales fascinantes qui ont disparu au cours du siècle dernier.... à cause des humains. - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
10 espèces animales fascinantes qui…
La Grande Pyramide de Gizeh emmagasine l'énergie électromagnétique à l'intérieur de ses chambres. 14 choses totalement absurdes qui, au Moyen Âge, étaient considérées comme vraies.

10 espèces animales fascinantes qui ont disparu au cours du siècle dernier.... à cause des humains.

6.559
Advertisement

La théorie de l'évolution darwinienne, aujourd'hui communément acceptée, prédit que le processus de sélection naturelle implique la disparition non seulement de certaines caractéristiques, mais aussi, malheureusement, d'espèces entières.

Il est vrai que dans cette course à la survie, le facteur décisif n'est pas tant l'adaptation à l'environnement mais la lutte et la compétition avec les différentes espèces.

L'une d'entre elles en particulier s'est largement et exponentiellement répandue dans le monde entier et a causé l'extinction de nombreuses espèces : c'est l'homme. Voici les rares photos d'espèces qui n'ont pas survécu à l'impact mortel avec les humains.

1. Le lion Berbère - éteint en 1942

Aussi connu sous le nom de lion de l'Atlas parce qu'il est originaire de la chaîne de montagnes nord-africaine du même nom, il se distinguait par une longue crinière brune qui s'étendait au-delà de l'épaule et jusqu'au ventre. Il semble que la couleur et la taille de la crinière étaient dues aux températures ambiantes, à la nutrition et aux niveaux de testostérone.

Le dernier spécimen a été tué au Maroc en 1942. On pense que certains hybrides survivent encore en captivité, comme dans le zoo de Themara, à Rabat ; d'où l'idée de faire revivre les espèces éteintes avec la reproduction sélective de ces spécimens.

2. Le Quagga - éteint en 1883

Originaire d'Afrique du Sud et datant du Pléistocène, le Quagga était une sous-espèce du zèbre des basses terres, facilement reconnaissable par son pelage : rayé noir et blanc à l'avant et brun uniforme à l'arrière.

Avec la multiplication des colonies hollandaises, le Quagga a été massivement expulsé et s'est éteint dans la nature en 1878. Le dernier spécimen est mort en captivité au zoo d'Amsterdam le 12 août 1883.

Advertisement

3. Le tigre de Java - éteint entre 1980 et 1990

Très populaire sur l'île indonésienne de Java, cette sous-espèce de tigre était considérée comme parasitaire et chassé sans pitié. Son habitat a été réduit en raison de l'expansion humaine sauvage sur l'île, dans les années 40, il a été poussé vers les chaînes de montagnes et les forêts éloignées.

En 1979, il n'en restait plus que trois, mais à partir des années 80, seules des empreintes digitales ont été trouvées, mais pas d'observation directe. Ils sont donc considérés comme éteints.

4. Tecopa pupfish- éteint en 1979.

Une sous-espèce de l'Amargosa pupfish, Tecopa était un petit poisson sauvage typique des sources chaudes du désert de Mojave, en Californie. Découvert par Robert Miller en 1948, les mâles de Tecopa étaient bleu vif et les femelles rayées.

C'est l'expansion des bassins thermaux qui a causé sa fin : en effet, avec leur expansion dans les années 60, ces poissons ont été poussés dans la vallée, là où les eaux sont plus froides et impropres à leur survie.

La dernière observation remonte à 1970 : après une recherche exhaustive sur plus de 40 sites, le Fish and Wildlife Service l'a officiellement déclaré éteint en 1981.

5. Phoque moine des Caraïbes - disparu en 1952

Aussi connu sous le nom de "phoque de l'Inde occidentale", il a été officiellement vu pour la première fois par Christophe Colomb en 1494 dans les Caraïbes, la zone d'origine du phoque.

Connue pour les algues qui poussaient sur ses poils, il a été sauvagement chassé par les explorateurs espagnols, pour obtenir de la fourrure, des peaux, de la viande et de l'huile. La dernière observation remonte à 1952 à la Serranilla Bank, entre la Jamaïque et le Nicaragua.

6. Le bubale alcephalus - éteint en 1925

Typique des zones désertiques du Maghreb, le Bubale était une sous-espèce d'antilope de couleur sable, qui vivait en troupeaux de 100-200 spécimens. Leur déclin commença au XIXe siècle, après la conquête française de l'Algérie : ils devinrent la proie favorite des soldats coloniaux, furent chassés jusqu'à l'extinction : le dernier spécimen de la nature fut tué au Missour au Maroc en 1925.

7. Le Thylacine - disparu en 1936.

Connu sous le nom de Tigre de Tasmanie en raison des rayures transversales sombres sur son dos, le tilacino était un marsupial carnivore que l'on trouve en Australie, en Tasmanie et en Nouvelle-Guinée. C'était un prédateur apical, c'est-à-dire au sommet de la chaîne alimentaire : ce n'est pas par hasard qu'il a été pendant 3500 ans - jusqu'à ce que le dingo prenne le dessus - le plus grand carnivore australien. Éteint d'abord en Nouvelle-Guinée puis, il y a 200 ans, en Australie, le Tilacino a survécu en Tasmanie jusqu'aux années 30. Puis considéré comme nuisible au bétail, il a été expulsé par les colons : ceci, avec la réduction de l'habitat et la concurrence avec le dingo, a décrété son extinction. Le dernier spécimen dans la nature remonte à 1930, alors qu'en captivité le tilacino nommé Benjamin est mort en 1936, dans le zoo de Hoobart.

8. La Schiribilla de Laysan - éteinte en 1944

C'est un oiseau de la famille des Rallidiens, très répandu dans le nord-ouest des îles Hawaï. Les marins russes qui l'ont repéré pour la première fois en 1828 l'ont décrit comme un petit oiseau long de six pouces. Incapable de voler, le Schiribille courait vite à la recherche de mouches, de papillons de nuit et de carcasses d'autres animaux.

L'introduction des lapins et les effets de la Seconde Guerre mondiale ont détruit leur habitat. Il a disparu de l'île de Laysan en 1923, et une tentative a été faite pour empêcher sa disparition en emmenant huit spécimens aux îles Midway, mais le dernier d'entre eux est mort en 1944.

9. Le rhinocéros noir de l'Ouest - éteint en 2006

Il s'agit d'une sous-espèce du rhinocéros noir autrefois très répandue dans le sud-est de l'Afrique. Au début du XXe siècle, ils étaient tellement chassés que dans les années 1930 des mesures avaient été prises pour leur repeuplement.

Cependant, ces actions ont échoué : si en 1980 il y avait quelques centaines de rhinocéros noirs de l'Ouest, en 2000 il n'y en avait que 10, cinq l'année suivante. L'UICN l'a officiellement déclaré éteint en 2006, même si aucune observation n'avait été faite depuis un certain temps.

10 La poule de Heath - éteinte en 1932

Une sous-espèce du plus grand poulet de prairie - un oiseau nord-américain de la famille du grand tétras - cet oiseau a peuplé toute l'Amérique du Nord - jusqu'à l'arrivée des colons.

En raison de l'excellent goût de sa viande et de son abondance, la chasse était si intensive que vers 1870, les seuls spécimens restants ont été trouvés sur une petite île appelée Martha's Vineyard, au large de Cape Cod dans le Massachusetts.

Ici, en 1908, un sanctuaire a été établi pour les protéger, mais un incendie en 1916 a emporté la plus grande partie de leur habitat. En 1927, il n'en restait plus que 13, et la dernière est morte en 1932.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci