Cette femme a inventé le concept de franchise 50 ans avant McDonald's mais aussi le salon de beauté moderne - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cette femme a inventé le concept de…
Reconstruction des ongles avec le gel : y a-t-il des risques pour les personnes qui se soumettent à ce traitement ? Le massacre oublié de Nankin : l'une des pages les plus violentes de l'Histoire que peu connaissent en Occident

Cette femme a inventé le concept de franchise 50 ans avant McDonald's mais aussi le salon de beauté moderne

1.654
Advertisement

Comme c'est souvent le cas lorsqu'on étudie l'histoire en profondeur, on découvre que beaucoup de femmes ont été des personnages clé du passé, pour un record ou l'invention de quelque chose qui s'est avéré particulièrement utile. Malgré tout, dans la plupart des cas, ces femmes n'ont pas profité de la renommée qu'elles méritaient.

Par exemple, savez-vous qui a inventé le concept de franchise ? Et qui a construit le premier salon de beauté tel que nous le connaissons tous aujourd'hui, avec des traitements capillaires, des fauteuils inclinables pour le shampooing et le massage du cuir chevelu ? C'est la même personne, Martha Matilda Harper, la femme qui, avec sa franchise, a devancé la chaîne McDonald's de 50 ans.

Martha Matilda Harper est née en 1857 au sein d'une famille pauvre : à l'âge de 7 ans, son père l'a envoyée travailler comme domestique pour aider la famille.

image: loc.gov

Elle a continué à s'occuper des maisons des familles riches pendant 25 ans, et grâce à son travail, elle a réussi à mettre de côté un peu d'argent. 

C'est un de ses clients, un physicien, qui a marqué un tournant important dans sa vie : l'homme, passionné de chimie, a créé un tonique capillaire qu'il a testé sur sa domestique.

Harper tomba amoureuse de ce produit et c'est à ce moment-là qu'elle a commencé à avoir des cheveux longs, ce qui allait devenir un outil de marketing pour son salon de beauté à l'avenir. Les deux ont commencé à collaborer et quand le physicien mourut, il délivra la formule du tonique à la femme.

Harper a continué à travailler comme domestique dans la maison du physicien, et dans ses temps libres, elle se consacrait à l'étude de la chimie. Elle réussit à reproduire le tonique créé par le  physicien et avec le temps, elle parvint même à l'améliorer. Sa passion pour les soins capillaires devint au fil du temps une véritable obsession, au point de la pousser à abandonner son travail et à se consacrer à la vente du tonique.

Advertisement

En 1888, elle est partie pour les États-Unis où elle a ouvert son premier salon de beauté en 1891 avec les économies qu'elle avait réalisées, soit environ 360 $.

Harper a été une pionnière dans le secteur de la beauté féminine : avant elle, les coiffeurs travaillaient à domicile, mais ils ne s'occupaient que des coupes et des mises en plis.

Harper, elle, avait une idée beaucoup plus complexe d'un salon de beauté, où les femmes pouvaient compter entièrement sur des opérateurs expérimentés qui n'utilisaient que des produits sûrs et naturels et prenaient soin des clientes avec des massages du cuir chevelu. En effet, le début du XXe siècle est aussi la période où de nombreux produits de beauté contenaient des substances chimiques extrêmement dangereuses pour la santé. De plus, Harper a aussi eu l'idée des fauteuils avec appuis-tête inclinables pour faciliter le lavage des cheveux et le rendre plus agréable.

Harper s'est avérée être une entrepreneuse habile avec des compétences organisationnelles qui faisaient envie d'autres entrepreneurs masculins de l'époque. Grâce à sa compétence, elle pensa repliquer son salon dans d'autres villes des États-Unis, où les femmes pouvaient être sûres de trouver un cadre fiable et des coiffeurs de qualité. La première franchise est née.

Martha Matilda Harper est décédée en 1950, à l'âge de 93 ans : à sa mort, on comptait pas moins de 350 Harper Salons !

L'invention de la franchise et du salon de beauté moderne n'est qu'un exemple de la manière dont les femmes ont été l'objet d'injustice... il est vraiment temps d'y remédier aujourd'hui en mettant un terme à toutes les formes actuelles d'inégalité !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci