Ce skieur olympique a contribué à sauver 90 chiens de l'abattage en Corée du Sud - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ce skieur olympique a contribué à…
Deux professionnels prennent des centaines de photos de poulets : leur beauté va vous étonner 8 histoires de personnes qui vous convaincront que les limites ne sont que dans votre tête

Ce skieur olympique a contribué à sauver 90 chiens de l'abattage en Corée du Sud

1.311
Advertisement

Déjà aux Jeux Olympiques de Sochi 2014, le skieur freestyle américain Gus Kenworthy avait réussi à emmener avec lui deux chiots trouvés dans la rue près du village olympique ; maintenant que son aventure sud-coréenne est terminée, Kenworthy refait parler de lui : avant de rentrer aux Etats-Unis, il a rendu visite à un élevage à chiens destinés à la consommation humaine et a ainsi contribué à sauver 90 d'entre eux de l'abattoir, plus un qu'il a personnellement adopté. Une histoire qu'il a racontée sur son profil Instagram.

Gus Kenworthy est un skieur acrobatique de 26 ans originaire du Colorado.

Aux Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang (Corée du Sud), il n'a pas réussi à monter sur le podium de sa discipline, mais pour beaucoup de fans, il reste un gagnant.

Advertisement

Non seulement il a déclaré publiquement son amour à son partenaire, Matt, mais il a également rendu visite un établissement d'élevage de chiens destinés à l'abattage pour la consommation humaine de la viande.

"Ce matin, Matt et moi avons visité l'une des quelque 17 000 exploitations canines de Corée du Sud."

"Dans ce pays, on trouve plus de 2,5 millions de chiens destinés à la boucherie, élevés dans des conditions horribles."

Advertisement

"On peut sans doute débattre de la coutume de manger de la viande de chien ; personnellement, je suis en désaccord, mais je ne pense pas qu'il soit juste d'essayer d'imposer les valeurs occidentales."

"Cependant, la façon dont ces chiens sont traités est horrible et je ne pense pas que la culture puisse servir d'excuse pour justifier une telle cruauté."

Advertisement

"Ces chiens sont mal nourris et maltraités, sans parler de la façon dont ils sont tués (...). Quand on pense que ceux présents dans cette structure sont considérés comme étant dans de bonnes conditions..."

"Nous avons adopté ce chiot que vous voyez sur la photo (nous l'avons appelée Beemo) et elle ira aux Etats-Unis avec nous dès qu'elle aura fait tous les vaccins et qu'elle sera complètement remise."

Advertisement

"Heureusement, cette structure sera définitivement fermée et les 90 chiens présents ici seront emmenés aux Etats-Unis et au Canada pour être adoptés."

"Tout cela grâce au travail de Humane Society International et à la collaboration d'une personne qui a compris qu'il avait fait du mal à ces chiens."

"Je partage cette histoire dans l'espoir d'informer les gens concernant la coutume répugnante de manger de la viande de chien, mais aussi pour rappeler que les chiens subissent des maltraitances partout."

"Aux États-Unis même, il y en a des millions qui attendent de trouver une famille aimante."

Son message final est : "Adoptez, n'achetez pas".

Gus Kenworthy a profité de l'occasion de participer aux Jeux Olympiques non seulement pour essayer de remporter une médaille, honorer son pays et contribuer à diffuser un message d'amour, mais aussi pour faire quelque chose de pratique pour les chiens destinés à la boucherie en Corée du Sud.

Si vous voulez contribuer au travail de ceux qui se sont engagés à sauver ces animaux d'un sort horrible, vous trouvez un moyen de le faire ici.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci