L'agrandissement de cette gravure a révélé des détails impossibles pour l'époque de sa création - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'agrandissement de cette gravure a…
Voilà pourquoi des milliers de personnes veulent chaque année immigrer au Canada Ces photos démontrent que nos grands-parents savent mieux que nous ce qu'est vraiment l'amour

L'agrandissement de cette gravure a révélé des détails impossibles pour l'époque de sa création

3.301
Advertisement

En 2015, l'Université de Cincinnati, en collaboration avec l'American School of Classical Studies d'Athènes, s'est consacrée à l'étude d'un tombeau situé dans la ville actuelle de Pylos, en particulier dans la zone connue sous le nom de palais di Nestor. Dans la tombe, fut enterré un guerrier, appelé par les archéologues Griffon en raison des décorations murales présentes sur le site, ainsi qu'un vaste ensemble d'objets considérés comme ayant peu de valeur et d'importance historique. Parmi les objets rassemblés, il y avait une minuscule gravure recouverte de calcaire: après le nettoyage de l'objet, on a compris son caractère extraordinaire. 

Voici le petit sceau retrouvé: il ne fait que 3,6 cm de large et le travail de nettoyage du calcaire a pris 2 ans.

Finalement, sous la couche épaisse, il y avait quelque chose d'exceptionnel: une gravure tellement détaillée qu'elle en fait douter de la manière dont l'histoire de l'art a été étudiée jusqu'à ce jour.

Les responsables de l'étude à Pylos, Jack Davis et Sharon Stocker, en ont parlé avec beaucoup d'étonnement: "La représentation du corps humain atteint des niveaux de détail qui n'appartiennent même pas à la période classique de l'art grec, soit 1000 ans plus tard". Il ne faut pas oublier, en effet, que le sceau et tous les autres vestiges retrouvés dans la tombe datent de l'âge du bronze, c'est-à-dire il y a 3500 ans

Advertisement

"Certains détails n'excèdent pas un millimètre de grandeur", expliquent encore les archéologues.

Des chercheurs ont analysé le dessin, y compris les détails qui ont malheureusement été effacés par le temps. Une scène de guerre est gravée sur le sceau, dans laquelle un soldat tue un ennemi après en avoir déjà tué un autre gisant à ses pieds.

De nombreuses questions se sont posées au sujet de la technique utilisée pour graver une pierre aussi dure (l'agate) avec autant de précision: il n'existe pas d'autres découvertes similaires comparables.

L'Université a soumis le sceau à de nombreuses analyses et a obtenu des images de très haute résolution, à travers lesquelles on peut apprécier les détails de la gravure.

Certains détails sont à peine visibles à l'œil nu, d'autres seulement en agrandissant une photo du sceau des dizaines de fois: tout cela a été réalisé à une époque où il n'y avait pas d'outils ou de techniques qui permettaient la réalisation de tels artefacts.

Certains archéologues ont émis l'hypothèse que l'artisan était myope, et qu'il voyait donc de très près, d'autres qu'il a utilisé une loupe.

Certains critiques d'art soutiennent que la perfection du sceau peut le rendre comparable aux œuvres de Michel-Ange.

Advertisement

Le sceau a un autre élément qui le rend spécial.

La bataille gravée pourrait être l'une des plus saillantes remontant à la tradition orale grecque, cristallisée ensuite dans les poèmes écrits par Homère. 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci