Comment gérer les personnes difficiles: voici 4 enseignements que nous propose le Taoïsme - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Comment gérer les personnes difficiles:…
20 images amusantes d'animaux aux prises avec la première neige de leur vie 18 inventions hi-tech que vous allez tout de suite placer dans votre liste des envies

Comment gérer les personnes difficiles: voici 4 enseignements que nous propose le Taoïsme

Par Baptiste
2.139
Advertisement

Le taoïsme, mouvement philosophique chinois, se fonde sur l'unité entre l'homme et l'Univers. La seule façon de se sentir bien, c'est d'abord de comprendre les lois qui le régissent et ensuite de s'y conformer: le bonheur ne peut être trouvé en allant à contre-courant de ces règles universelles.

De la philosophie taoïste, nous pouvons apprendre ceci et plus encore: par exemple, voici comment nous pouvons lire les principes du Tao pour gérer les personnes difficiles, celles qui contaminent nos vies et qui nous empêchent d'atteindre ou de maintenir un état d'équilibre.

Voici les leçons à retenir pour gérer ce type de personne.

Videz votre tasse, c'est-à-dire libérez les émotions négatives et gardez votre sang-froid.

image: pixabay.com

Le sens du vide est le point de départ: laissez tomber toutes vos idées préconçues et fixes et soyez neutres. Savez-vous pourquoi cette tasse est utile? Parce qu'elle est vide. Bruce Lee

Les personnes difficiles sont celles qui nous chargent en émotions négatives, nous font perdre le contrôle de nous-mêmes et qui ont un impact sur toute la journée. La première règle pour gérer ce type de personne est de rester calme: moins vous êtes réactif, moins vous vous laissez entraîner dans le flux de négativité et plus vous évitez d'agir de façon impulsive.

Lorsque quelqu'un vous incite à le faire, il se peut qu'il vous arrive de dire des choses que vous regretterez peu de temps après: alors, quand vous sentez que vous êtes sur le point de réagir, prenez une longue respiration et attendez. Pendant ce temps d'attente, vous trouverez des mots et des façons d'agir beaucoup plus adaptés à la situation plutôt qu'amplifier le problème. Si vous ne parvenez pas à vous calmer même après la respiration, ignorez complètement la personne qui vous perturbe: vous l'affronterez lorsque vous aurez retrouvé votre calme.

La maîtrise de soi est essentielle pour faire face à des situations complexes.

Advertisement

Examinez les deux parties: passez de la réactivité à la proactivité.

Très souvent, nous avons tendance à trop personnaliser les problèmes qui nous arrivent: c'est ce qui nous amène à réagir de manière impulsive et à créer des situations d'incompréhension. Par exemple, si une personne nous ignore et ne répond pas aux appels, on peut penser qu'elle a un problème avec nous, ou qu'elle traverse une période compliquée.

Lorsque nous arrêtons de toujours trouver une motivation personnelle dans ce qui nous arrive, nous pouvons avoir une vision plus objective, et avoir une vision plus large du problème évite de créer des situations de malentendus.

Une façon de voir les choses moins personnellement est de se mettre à la place de l'autre: essayez de compléter la phrase "Ce ne doit pas être facile de...".

Par exemple, "Mon fils est si hostile envers moi. Ce ne doit pas être facile de gérer le stress de l'école et le stress de la croissance", "Mon mari est si insensible: ce ne doit pas être facile d'être extroverti lorsqu'on vient d'une famille où personne n'a jamais exprimé ses sentiments", ou encore "Mon patron est si exigeant: ce ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur le travail de ses employés...".

Cependant, être empathique ne signifie pas accepter un comportement inacceptable. Il s'agit de rétablir une certaine objectivité, sans interprétation personnelle, pour ensuite tirer les bonnes conclusions.

Atteignez un équilibre: soyez doux avec les personnes et sévère sur les questions.

Dans chaque situation de communication, il faut prendre en compte la relation que nous avons avec l'interlocuteur et la question qui est discutée. Un bon communicateur est capable de séparer les deux choses et d'être doux avec les gens et dur sur les questions.

Par exemple, "J'apprécie l'engagement que vous avez pris dans ce projet, mais je pense qu'il y a beaucoup de choses à revoir"; "J'aimerais beaucoup t'emmener avec moi, mais je ne peux pas me permettre d'être en retard: si tu n'es pas à l'heure, je devrai partir sans toi".

Être doux avec les gens signifie que les gens sont aussi plus susceptibles d'écouter et de s'améliorer à la suite des critiques.

Utilisez votre force comme le bambou.

Le Tao propose une belle métaphore avec le bambou, une plante qui se développe en de hautes cannes: ces dernières bougent le vent, mais elles ne le font pas passivement, car en se courbant elles arrivent à développer encore plus de force pour revenir à la position initiale.

Lorsque nous avons affaire à des personnes difficiles, nous devons agir de la même manière: les personnes négatives, comme le vent, doivent être soutenues pour briser en eux un éventuel obstructionnisme. Dans le même temps, elles ne doivent pas nous briser, mais répondre avec sagesse et fermeté.

Partagez-vous ces leçons? Faites-nous part de vos commentaires!

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci