La trigonométrie n'a pas été inventée par les Grecs: cette tablette réécrit l'histoire des mathématiques - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La trigonométrie n'a pas été inventée…
Le fils du 14 situations hilarantes qu'une personne de grande taille a vécu au moins une fois dans sa vie

La trigonométrie n'a pas été inventée par les Grecs: cette tablette réécrit l'histoire des mathématiques

Par Baptiste
2.659
Advertisement

Après de nombreuses études menées par des universités prestigieuses, l'Université de Nouvelle-Galles du Sud (Sidney) a dévoilé le mystère : la trigonométrie n'a pas été inventée par Grecs, mais les Babyloniens.

Cette affirmation provient d'une enquête minutieuse sur laquelle a été soumise la célèbre tablette d'argile Plimpton 322. Mais voyons en détail comment la recherche a été menée et quelles sont les conclusions qui ont été tirées ...

via: Telegraph

C'est Edgar J. Banks, un archéologue américain, qui a trouvé la tablette dans le sud de l'Irak il y a environ un siècle. Des  mains de Banks, la tablette s'est retrouvée dans celles de George Plimpton, qui l'a achetée pour seulement 10 $, il a fini par le donner à l'Université Columbia dans les années 1930.

Finalement, la précieuse découverte est tombée dans les mains d'une équipe d'experts dirigée par le mathématicien Norman J. Wildberger, chercheur à l'Université de New South Wales, et il a été capable de la déchiffrer, et il a découvert que ce ne sont pas les Grecs, en particulier Hipparque de Nicée (vécue entre 190 et 120 av. J.-C.), qui ont inventé la trigonométrie, mais les Babyloniens il y a 3700 ans

Advertisement

Entre les 4 colonnes et les 15 lignes qui composent la tablette, les bases de la trigonométrie ont été trouvées. Jusqu'à présent, le problème était de trouver ce qui avait été écrit dans les zones où les signes du temps avaient obscurci les caractères, mais maintenant on est arrivé à la conclusion que le système informatique babylonien prévoyait un calcul en base soixante (60) (et pas en base 10 comme dans notre «cas»), leur permettant de faire des fractions plus «exactes» que les nôtres.

La conclusion? Les Babyloniens ont pu exploiter une trigonométrie plus simple et plus précise que la nôtre, permettant aux constructeurs d'ériger des bâtiments avec une précision impressionnante, en connaissant simplement la longueur des côtés sur la base de facteurs géométriques ... et ce bien avant que les Grecs le fassent !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci