Avant de gronder votre chien, réfléchissez à deux fois: voici ce que signifie ce regard "coupable" - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Avant de gronder votre chien, réfléchissez…
20 photos de personnes qui ont été profondément déçues par la nourriture Vous trouvez les photos de la Tour de Pise ennuyeuses, c'est parce que vous n'avez pas encore vu CELLES-LA

Avant de gronder votre chien, réfléchissez à deux fois: voici ce que signifie ce regard "coupable"

Par Baptiste
4.251
Advertisement

Les chiens nous donnent de nombreuses joies et satisfactions, mais qui n'a jamais connu des moments de colère à cause d'eux? Par exemple, quand vous rentrez à la maison et que vous vous rendez compte que le chien a rongé le divan ou qu'il a fait ses besoins partout... Le comportement que nous voulons analyser aujourd'hui est le comportement du chien pendant les reproches qu'on lui faits: les grands yeux, la tête basse, la queue entre les jambes. Les chiens sont-ils vraiment capables de ressentir le sens de la culpabilité?

 

Le sens de la culpabilité est un sentiment complexe: nos chiens sont-ils vraiment capables de le ressentir, ou confondons-nous leur attitude avec autre chose?

La même attitude se retrouve dans les troupeaux de loups: parmi les petits, des combats ludiques s'instaurent souvent, parfois même assez violents, qui, cependant, répondent toujours à des règles précises. Par exemple, ceux qui mordent trop fort sont punis.

Comment? Il est isolé du groupe pendant une certaine période. Pour le loup, un animal qui vit en troupeau, c'est une punition dure, difficile à vivre. Le petit loup, pour être réintégré, se montre coupable, s'approche de ses supérieurs en montrant le blanc des yeux, la tête basse et la queue cachée.

Les chiens ont hérité de ce comportement des loups et l'affichent à chaque fois qu'ils comprennent qu'ils ont enfreint les règles.

Alors, comment interpréter ce comportement?

À ce stade, deux théories émergent qui tentent d'interpréter correctement ces grands yeux coupables.

La première parle de soumission, qui est un concept beaucoup plus proche du monde animal que celui de la culpabilité. Même les loups les plus grands le mettent en acte quand il faut montrer sa propre soumission envers les éléments les plus importants du troupeau. Cette théorie est soutenue par l'expert Nathan H. Lents.

La seconde en revanche simplifie encore plus la question, en l'expliquant simplement avec la peur: peu importe si votre chien a fait une erreur ou non, si vous élevez la voix et mettez beaucoup d'énergie dans vos gestes, il fera toujours ses yeux coupables. Ceci parce que l'animal a peur de ces mouvements si exagérés et de cette agitation déclenchée soudainement. L'homme voit dans les animaux des sentiments qui ne leur appartiennent pas: ce n'est pas de la culpabilité, c'est juste de la peur. Cette thèse est l'une des plus accréditées et partagées par les experts. 

Si cela était vrai, nous devrions réfléchir à la façon dont nous réagissons lorsque le chien nous met en colère: cela pourrait nous aider à évacuer la colère et la nervosité du moment, mais cela n'aide pas le chien à comprendre que cette action en particulier ne devrait pas être faite.

La prochaine fois, vous aurez conscience d'inspirer de la peur à votre chien!

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci