Une nouvelle recherche le prouve, la dépression change les connexions du cerveau - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une nouvelle recherche le prouve, la…
Les 15 règles de Maria Montessori pour éduquer les enfants afin qu’ils soient heureux 7 conseils pour un vol parfait que la plupart des voyageurs ne connaissent pas.

Une nouvelle recherche le prouve, la dépression change les connexions du cerveau

Par Emilie
2.971
Advertisement

Les scientifiques ont découvert un lien entre la dépression et la structure de la zone située entre le cerveau et la moelle épinière, zone responsable de nos pensées et de nos émotions. L'étude de l'Université d'Edimbourg, au Royaume-Uni, a remarqué que les faisceaux des fibres nerveuses de cette zone changent en cas de dépression. Cette étude est très importante en raison du grand nombre de données collectées sur près de trois mille cinq cents adultes.

La dépression entraîne un changement dans la structure de la matière blanche du cerveau.

"Cette étude utilise les données jamais publiées, d'un seul et très grand échantillon, et montre comment la dépression entraîne des changements dans la matière blanche du cerveau « , a déclaré une des chercheuses de l'équipe, Heather Whalley.

Pour cartographier les zones du cerveau en question, une technique, appelée imagerie en tenseur de diffusion a été utilisée : cette technique a fourni aux chercheurs un modèle sur la façon dont les fibres sont modifiées. Les analyses ont révélé que l'intégrité de la matière blanche est détériorée chez les patients qui présentent des symptômes de dépression alors qu'elle semble plutôt intègre chez les individus qui ne montrent pas de symptômes.

La dépression est une maladie largement répandue de nos jours, mais encore très peu connue.

Il est encore trop tôt pour identifier clairement ce qui arrive aux fibres, mais d'après la première hypothèse des chercheurs, le changement est causé par les voies activées par le cerveau au cours d'une dépression. Le but de la recherche est donc de comprendre à quoi ces changements sont dus, ce qui servira comme point de départ pour développer de nouveaux traitements. Actuellement, il travaille déjà sur une thérapie innovante qui utilise des impulsions magnétiques pour modifier les « circuits » du cerveau .

« Il y a un besoin urgent de trouver un traitement pour la dépression et une meilleure compréhension de ses mécanismes et tout cela nous donnera plus de possibilités pour développer des traitements. »

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci