Elle utilise 100.000 livres censurés pour construire un Parthénon au point où les nazis ont brûlé 2000 livres

Baptiste

13 Juillet 2017

Elle utilise 100.000 livres censurés pour construire un Parthénon au point où les nazis ont brûlé 2000 livres
Advertisement

En 1933, à cet endroit de la ville de Kassel, les nazis ont brûlé 2000 livres que le régime avait inclus dans la liste de ceux à censurer. Maintenant, grâce à un événement artistique appelé Documenta14, une artiste argentine a réalisé une belle oeuvre qui attire de nombreux visiteurs: le Parthénon grec aux dimensions réelles fait de livres qui encore aujourd'hui, dans le monde, sont censurés.

Advertisement

L'artiste Marta Minujín (74) a créé cette réplique du Parthénon en utilisant 100.000 copies de livres interdits.

L'artiste Marta Minujín (74) a créé cette réplique du Parthénon en utilisant 100.000 copies de livres interdits.

Roman März

Instagram/alexgorlin

Advertisement

L'oeuvre gigantesque symbolise la résistance à la répression politique.

L'oeuvre gigantesque symbolise la résistance à la répression politique.

Instagram/si.leika

Instagram/lctanner

L'artiste, en collaboration avec les étudiants de l'Université de Kassel, a identifié 170 titres de livres qui, dans le monde, ont été ou sont encore intéressés par la censure.

L'artiste, en collaboration avec les étudiants de l'Université de Kassel, a identifié 170 titres de livres qui, dans le monde, ont été ou sont encore intéressés par la censure.

Instagram/rachelmijaresfick

Advertisement

Instagram/jingyinc

La structure entière a été réalisée en acier, tandis que les livres apparaissent emprisonnés en son sein par l'utilisation d'un film transparent.

La structure entière a été réalisée en acier, tandis que les livres apparaissent emprisonnés en son sein par l'utilisation d'un film transparent.

Instagram/voework

Advertisement

Les visiteurs peuvent se promener parmi les colonnes du «Parthénon des livres» et découvrir les livres désapprouvés par des gouvernements et des régimes autoritaires.

Les visiteurs peuvent se promener parmi les colonnes du «Parthénon des livres» et découvrir les livres désapprouvés par des gouvernements et des régimes autoritaires.

Instagram/thegood.thebad.thebooks

Advertisement