Elle achète un appareil photo sur le marché, développe la pellicule et... met en lumière un morceau d'histoire - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Elle achète un appareil photo sur le…
Voici des hommes qui sont devenus BEAUCOUP plus attirants après une simple coupe de cheveux Deux artistes créent un éléphant de sable impressionnant: le résultat final a dépassé toutes les attentes

Elle achète un appareil photo sur le marché, développe la pellicule et... met en lumière un morceau d'histoire

4.336
Advertisement

Pour un amoureux de la photographie, les anciens appareils photo représentent toujours une source possible de trésors. Et c'est exactement ce qu'une photographe américaine nommée Kati Dimoff a connu, en allant sur le marché aux puces dans sa ville (Portland) et en explorant chaque recoin à la recherche de quelque chose d'intéressant. 
Lors d'une de ses visites, elle a découvert les négatifs d'une éruption volcanique catastrophique qui s'est produite en 1980.

Kati est tombé sur un Argus C2 d'époque qui cachait une pellicule jamais développée.

image: Kati Dimoff

La photographe attentive l'a fait développer en éveillant l'intérêt d'un journal local qui voulait publier sa «découverte».

image: usatoday.com
Advertisement

L'ARGUS C2 avait été utilisé pour immortaliser le nuage provenant de l'état de Washington et causé par l'éruption du volcan du Mont Saint Helens.

image: Kati Dimoff

Le volcan ne préoccupait pas vraiment vu son activité précédente, mais en mai 1980, il s'est vérifié un tremblement de terre violent entraînant une éruption qui a causé la mort de 57 personnes et des dommages à hauteur de 1 milliard de dollars.

image: Kati Dimoff

Certains clichés ont capturé le nuage au loin, dans d'autres, on le voit distinctement.

image: Kati Dimoff
Advertisement
image: Kati Dimoff

La pellicule, cependant, contenait également une photo de famille qui, une fois publiée dans le journal, a permis de comprendre à qui appartenait l'appareil.

image: Kati Dimoff

En parcourant les pages de l'Oregonian, un homme du nom de Melvin Purvis s'est retrouvé devant une image qui le retraçait avec sa femme, son fils et sa grand-mère, propriétaire de l'appareil. Ce fut d'ailleurs l'une des dernières photos prises avec la femme qui est décédée l'année suivante. «Quand j'ai vu cette photo dans le journal, j'ai failli tomber de la chaise à cause de l'émotion. J'ai récemment perdu ma mère et même si je ne suis pas croyant, je pense que la coïncidence de cette découverte a une signification particulière.»

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci