Repérer un cancer des années avant qu'il ne se développe: le test existe, mais les coûts sont prohibitifs - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Repérer un cancer des années avant…
Les plus grands physiciens contemporains citent ses recherches: voici la jeune femme considérée comme l'héritière d'Einstein Il veut photographier l'image des mariés refletée sur leurs alliances : après des années de tentatives, le résultat est merveilleux

Repérer un cancer des années avant qu'il ne se développe: le test existe, mais les coûts sont prohibitifs

3.433
Advertisement

L'hypothèse de départ est la suivante: le cancer nous tue parce que nous lui laissons le temps de le faire. C'est avec cette affirmation qu'une célèbre oncologue, Dr. Patrizia Paterlini-Bréchot, présente le test créé par son équipe de recherche, appelé ISET (Isolation by Size of Tumor Cells, isolation selon la taille des cellules tumorales), un outil permettant de diagnostiquer d'une manière précoce l'apparition de tumeurs. L'outil peut déjà être acheté depuis certain temps, mais le coût est élevé et n'est pas remboursé.

« Je voudrais l'administrer gratuitement à tous. »

Le médecin Paterlini-Bréchot, italienne vivant en France, a mis au point ce test qui représente un moyen scientifique capable d'identifier les cellules cancéreuses dans le sang bien avant que le cancer commence à se former. Pour le moment, le test est utilisé chez les patients qui ont déjà reçu un diagnostic de cancer, mais ceux qui souhaitent effectuer un contrôle peuvent le faire, pour un coût s'élevant à 486 €, non remboursés.
La validité du test est confirmée par plusieurs publications scientifiques indépendantes mais le médecin fait très attention aux sources d'où proviennent les propositions de financement; pour elle, c'est le projet d'une vie, qu'elle distribuerait volontiers gratuitement, et c'est pour cela qu'elle veille à ce que son idée ne tombe pas dans les mains de personnes mal-intentionnées.
Comme l'explique l'oncologue, une fois établi qu'il y a des cellules cancéreuses, « il faut commencer à chercher l'organe impliqué avec des examens de routine (rayons X, tomodensitométrie, etc.) » mais l'espoir est d'exploiter ISET pour réussir à le trouver tout de suite pour gagner du temps précieux et commencer immédiatement un traitement.

Pour plus de détails sur le sujet, sachez que le médecin a sorti un livre, "Tuer le cancer".

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci