L'invention qui pourrait résoudre le problème de la pénurie d'eau nous vient du Royaume-Uni - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'invention qui pourrait résoudre le…
Voici qui était le Une petite fille

L'invention qui pourrait résoudre le problème de la pénurie d'eau nous vient du Royaume-Uni

Par Baptiste
1.631
Advertisement

Le problème des réserves hydriques et de la gestion des bassins d'eau pourrait ne plus être une difficulté pour l'avenir de l'humanité. Encore une fois, la science et la technologie, quand elles sont mises au service de l'intelligence et du bon sens, confirment qu'il est possible de trouver une solution pour une situation qui semblait irrémédiable. Découvrons l'invention développée par l'Université de Manchester qui pourrait faire en sorte que ce terrible fléau ne continue pas à menacer l'avenir de nos enfants.

Un tamis pour dessaler l'eau de mer.

Une étude menée par des chercheurs universitaires sous la direction du professeur Raul Nahir a montré qu'il est possible de rendre les filtres à base de graphène plus efficaces pour le dessalement de l'eau de mer. Il s'agit d'un matériau dont l'épaisseur ne dépasse pas les dimensions d'un seul atome et qui peut éliminer les sels de l'eau auquel des membranes aux nanopores nanométriques réglables ont été appliquées.

Après avoir mis en évidence comment l'oxyde de graphène est moins cher et plus facile à produire que le graphène, les chercheurs y ont recouru pour créer une couche poreuse servant de membrane pour filtrer l'eau. Jusqu'à présent, le problème était que la couche filtrante, une fois immergée dans l'eau, gonflait élargissant les mailles ne réussissant plus à dessaler l'eau.

La solution proposée par les chercheurs de l'Université de Manchester a été de bloquer les côtés du tamis avec une résine spéciale (résine époxy: un polymère utilisé dans les revêtements et les colles) qui empêche le gonflement du filtre et permet l'ajustement des pores afin qu'ils puissent filtrer différents types de sels, même les plus communs.

Si, par rapport aux stations d'épuration actuelles, de meilleurs résultats étaient observés, la production industrielle de ces tamis pourrait démarrer et nous pourrions espérer remédier, au moins en partie, à l'urgence de l'eau potable.

Regardez la Vidéo:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci