Avez-vous déjà remarqué ces détails cachés dans certains des tableaux les plus célèbres du monde? - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Avez-vous déjà remarqué ces détails…
L'utilisation de pellets n'est PAS éco-durable: une étude révèle l'erreur des gouvernements et des industries Le matériel de ce photographe est plutôt «rudimentaire», mais le résultat? Jugez par vous-même!

Avez-vous déjà remarqué ces détails cachés dans certains des tableaux les plus célèbres du monde?

31.086
Advertisement

Combien de fois avez-vous vu, au moins en photo, la Joconde de Léonard de Vinci? Vous savez sans doute la décrire dans ses traits généraux sans même avoir une copie sous les yeux, mais certains détails ont dû vous échapper: et non pas parce que vous êtes peu attentifs, mais pour le simple fait que les artistes cachent souvent leur signature sous différentes formes dans les œuvres, que seules des études approfondies ont pu révéler.

Voici un article pour découvrir certains faits des peintures les plus célèbres qui font de l'histoire de l'art une discipline fascinante.

1. La Gioconda, Léonard de Vinci, 1503-1506.

Probablement les mystères de la Joconde seront éternels, en dépit de sa renommée mondiale.

La principale concerne l'identité de la femme peinte par Léonard. Personne ne sait vraiment qui est cette femme, et même l'identification en la personne de Lisa Gherardini semble être erronée.

Parmi les nombreux mystères qui entourent la peinture, il y a en quelques-uns plutôt subtils, que seuls les yeux des experts ont révélé. Il y a les initiales du génie florentin ( «LV») gravé dans l'œil droit de la femme et le numéro 72 caché dans l'arc du pont derrière elle.

Selon certains critiques, la Mona Lisa était enceinte lors de la création de l'œuvre vu son geste de cacher le ventre avec ses mains et sa manière de porter la bande de tissu, utilisée par les femmes enceintes de l'époque pour cacher le ventre.

Les experts ont également constaté que, sous la dernière couche de couleur, un dessin différent est présent, toujours d'une femme: probablement le vrai visage de Mona Lisa que Léonard a par la suite voulu masquer pour une raison qui nous échappe.

Le Printemps de Sandro Botticelli, 1482 environ.

Dans l'oeuvre, il y a plus de 500 espèces botaniques, chacune représentée avec une extrême minutie. Rien que les espèces florales sont au nombre d'environ 190, toutes identifiées par des experts. Ce qui rend cette oeuvre exceptionnelle n'est pas seulement l'abondance des détails dans les plantes et les fleurs, mais c'est aussi le fait que leur position et leur choix n'est en rien aléatoire.

Advertisement

3. Les Époux Arnolfini. Jan Van Eyck, 1434.

Les Arnolfini était une famille de banquiers et commerçants italiens qui opérait en Belgique, le pays d'origine de l'auteur de l'oeuvre, Jan Van Eyck.

Au centre de la peinture on trouve un miroir, détail ajouté volontairement pour créer un jeu de réflexion qui n'a pas échappé aux yeux des critiques de l'époque. Dans le miroir, on voit en partie les épaules des deux sujets, mais aussi deux individus, dont un pourrait être justement Jan Van Eyck: il s'agit probablement d'un stratagème pour donner au spectateur un visuel à 360 ° sur une toile en deux dimensions.

4. Le vieux guitariste aveugle, Pablo Picasso, 1903.

Si, aujourd'hui, chacune de ses peintures vaut une fortune, Pablo Picasso a vécu plus des moments de pauvreté. Le caractère sombre de ces moments ne se voient pas seulement dans les thématiques négatives et le bleu mélancolique. Il suffit d'observer de près le tableau pour voir le visage d'une femme en arrière-plan, couverte par les couleurs du tableau. La raison pour laquelle cette figure est présente est très simple: plus d'une fois, Picasso a été obligé d'utiliser de vieilles toiles pour en faire de nouvelles, n'ayant pas assez d'argent pour acheter d'autres matériaux.

Observez la zone près du cou de l'homme, vous arrivez à voir la femme?

Advertisement

5. La Cène, Léonard de Vinci, 1494-1498.

L'oeuvre est une représentation d'un passage de l'Evangile de Jean, où Jésus annonce la trahison d'un de ses apôtres.

Il pourrait être surprenant de découvrir que cette oeuvre n'est pas un tableau, mais une composition musicale: la théorie a été pensée par le musicien italien Giovanni Maria Pala, qui a noté que la position des morceaux de pain sur la table et les mains des apôtres ressemblaient beaucoup à des notes sur une partition.

En essayant de jouer la composition, on obtient par un passage d'environ 40 secondes qui rappelle un requiem. Il en faut pas oublier que parmi les disciplines de prédilection de Léonard de Vinci il y avait aussi la musique!

La Création d'Adam, Michel-Ange Buonarroti, 1511 environ.

Michel-Ange, en plus de la peinture, a consacré sa vie à l'anatomie humaine, pratiquée à l'époque à travers la dissection des cadavres. Et il semble justement que pour la création de cette fresque, Michel-Ange a puisé son inspiration des organes humains.

La foule des anges autour de la figure de Dieu rappelle avec une extrême précision la section d'un cerveau. Même le tissu vert qui se tire vers le bas semble décrire le cours de l'artère cérébrale. Les jambes de Dieu, enfin, rappellent la moelle épinière.

Une nouvelle clé de lecture ou encore l'une des milles fausses interprétations? Mystère...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci