Le mystère de la Coupe de Lycurgue, créée à l'époque romaine avec une technique "impossible" - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le mystère de la Coupe de Lycurgue,…
Il prend soin de sa femme paralysée depuis 56 ans: voilà ce que signifie aimer VRAIMENT Itinéraires pour les téméraires: dans le sud de l'Angleterre, voici le sentier le plus curieux et dangereux du monde

Le mystère de la Coupe de Lycurgue, créée à l'époque romaine avec une technique "impossible"

3.673
Advertisement

Les coupes diatreta sont un exemple de la technique de fabrication du verre romain. Elles consistent en un récipient intérieure lisse, décoré extérieurement par une coquille décorée - habituellement la coquille représentait des scènes mythologiques. Le plus sensationnel de ces artefacts est appelé Coupe de Lycurgue et c'est le seul encore intact.

Cette coupe a été acheté dans les années cinquante par le British Museum. En plus d'être un exemplaire d'une rare beauté et d'une grande technique artisanale, la coupe cache un mystère qui a exigé plus de quatre décennies d'enquêtes pour être dévoilé.

Le verre de la coupe revêt des couleurs différentes si elle est illuminée par devant ou par derrière, cette caractéristique est longtemps restée inexpliquée.

La coupe prend le nom du mythe qui raconte: le Roi Lycurgue, qui avait tenté de tuer la nymphe Ambrosia - disciple de Dionysos, est étranglé par la nymphe transformée en une vigne, tandis que le dieu et ses partisans assistent à la scène.

Enfin, il a été possible de donner une réponse à ce mystère

Après quarante ans d'études, il a été découvert que cette caractéristique particulière de changer de couleur en fonction de la lumière est une des propriétés du verre dichroïque. Ce type de verre est formé à travers une technique très complexe: dans le verre des micro-particules d'or et d'argent de la taille de 50 nanomètres ont été ajoutés. Ces tout petits éléments sont responsables de la dispersion de la lumière et donc du phénomène de changement de couleur.

Advertisement
image: Wikimedia

Dans un premier temps, les scientifiques ne pouvaient pas croire que les anciens Romains étaient en mesure de maîtriser une technique aussi complexe, notamment parce qu'ils auraient eu besoin de nanomachines. Ainsi, certains ont expliqué que la présence de ces métaux dans le verre était le résultat d'une coïncidence fortuite. Mais cette hypothèse a été rapidement démentie suite à la comparaison entre les artefacts du même type: des analyses ont montré qu'ils étaient tous travaillés avec la technique des micro-cristaux métalliques.

En bref, les verriers de la Rome antique ont ajouté des métaux dans le verre; comment ils ont réussi à le faire reste encore un mystère non résolu...

Tags: ArtCurieusesHistoire
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci