Voici la pièce où personne n'a réussi à rester plus de 45 minutes : silencieuse... à en DEVENIR FOU ! - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Voici la pièce où personne n'a réussi…
Il a 31 ans, elle 89 : voilà comment ils sont arrivés à être colocataires La puissance communicative de la photographie : 18 images qui vont retenir toute votre attention

Voici la pièce où personne n'a réussi à rester plus de 45 minutes : silencieuse... à en DEVENIR FOU !

2.395
Advertisement

On dit que le silence est d’or, mais quand on l'expérimente vraiment, il peut devenir la porte d’entrée vers la folie.
Dans les laboratoires Orfield de Minneapolis, par exemple, il existe une pièce qui détient le record mondial du « lieu le plus silencieux du monde ». Le paradis, pensez-vous? Eh bien sachez que l'endurance maximale enregistrée par un être humain est de 45 minutes. Mais comment cette salle ? Découvrons comment est faite cette pièce insolite!

via: tcbmag.com

Une isolation phonique à 99,99 %.

La "pièce anéchoïque" construite par Orfield est une pièce dans une pièce, à l’intérieur d’une pièce. La plus interne est protégée par un mur de fibre de verre acoustique d'un mètre de large et avec un sol fait de poutres. Les deux pèces les plus intérieures ont les murs en acier isolant, tandis celle le plus à l'extérieur a un mur de béton épais de 30 cm. Le nombre maximal de décibels dans cette salle est de 9,4. S’il est vrai que le seuil de l'audible est de zéro, il faut noter que les décibels produites par un souffle humain se situe autour des 20 décibels. En substance, ici, même un chat n'entendrait rien.

Pourquoi rester ici trop longtemps peut provoquer la folie ?

image: Steven Orfield

L’absence totale de bruits externes nous met dans la condition de pouvoir percevoir, de manière inhabituellement claire, ceux produits à l'intérieur de notre corps. Dans une chambre anéchoïque, nous devenons un organisme bruyant qui, en l’absence de réverbération, perd complètement l’orientation. Si l’expérience est réalisée dans l’obscurité, en trente minutes, on peut commencer à avoir des hallucinations, visuelles et auditives. Parmi les volontaires, le record de permanence à l’intérieur a été de 45 minutes.

Mais pourquoi créer une telle pièce ? Eh bien, c'est ici que l'on teste les sons de nombreux produits avant leur mise sur le marché (valves cardiaques, smartphone, machines à laver, etc.).

L'histoire des laboratoires Orfield, cependant, est vraiment longue et variée : sachez que cinq ans après avoir été fondés (1970), ses pièces ont abrité quelques sessions d’enregistrement pour l’album de Bob Dylan Blood on the Tracks, et deux ans plus tard, l’endroit a été transformé en premier studio d’enregistrement numérique du monde !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci