Belles et damnées: voici la mode médiévale des chaussures pointues que l'Eglise a fini par interdire - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Belles et damnées: voici la mode médiévale…
Rafraîchir sa maison SANS électricité: les scientifiques découvrent que c'est possible avec ce film transparent 12 aliments que vous pouvez manger à volonté sans prendre un gramme... Et ce ne sont pas que des légumes!

Belles et damnées: voici la mode médiévale des chaussures pointues que l'Eglise a fini par interdire

3.005
Advertisement

Souvent la mode est loin de l'idée de commodité, et cela ne s'applique pas seulement aux dernières tendances du moment. Dans le passé, même les vêtements en vogue affichaient des formes et des tailles qui n'étaient pas si simples que cela à porter.

Par exemple le Moyen Age: dans de nombreuses illustrations et des peintures de l'époque, vous avez peut-être remarqué des chaussures étranges au pied des personnages, avec une pointe allongée de manière disproportionnée. Ce n'est pas une exagération du peintre, mais l'une des nombreuses modes "bizarres" de la période.

Les chaussures en cuir avec une très longue pointe étaient baptisées "Poulaine": elle se sont répandues rapidement dans les cours d'Europe.

La longueur de la chaussure pouvait dépasser celle du pied de la personne, et c'était d'ailleurs le cas la plupart du temps.

Souvent, elles empêchaient de marcher, mais il importait peu: les avoir aux pieds était un symbole de statut social. Pour dépasser le problème de l'inconfort, au cours des années, plusieurs solutions ont été optées: il y avait ceux qui mettaient de la mousse ou de laine pour maintenir la pointe droite, ou ceux qui liait une corde aux genoux pour ne pas trébucher.

La dimension était proportionnelle à la classe sociale: le peuple ne pouvait pas porter des chaussures de plus de 15 cm, tandis que la pointe des barons arrive même à 60 cm!

Cette mode a survécu pendant plus de 3 siècles, jusqu'à ce qu'elle ne soit définitivement interdite.

En effet, ces chaussures n'étaient pas toujours bien vues, en particulier par l'église: pour le clergé, il s'agissait d'artefacts du diable, responsables de la peste noire de 1347. La raison pour laquelle ces chaussures étaient condamnées tient au fait qu'elles empêchaient les hommes de s'agenouiller et de prier, et que la pointe était une référence explicite à la sphère sexuelle.

Pendant une période, ce type de chaussure était même utilisé pour soulever secrètement les habits des femmes.

Advertisement

La mode de la Poulaine plaisait tellement aux nobles qu'ils ont voulu aussi des modèles adaptés au combat: la pointe a ainsi été renforcée avec du métal.

Au cours d'une bataille entre l'Empire ottoman et celui français, un épisode est entré dans les pages des livres d'histoire: l'anectode raconte que l'armée française a dû couper la pointe des chaussures, afin de gagner de la vitesse et fuir l'avancée ottomane.

Le succès des chaussures pointues a commencé à décliner en raison de deux épisodes ...

Le premier d'entre eux est la mort du duc Léopold d'Autriche, mort car incapable d'échapper à ses assassins, précisément à cause des chaussures qu'il portait à ce moment-là.

Mais ce fut Charles VIII de France qui en a décrété la fin: étant affecté de polydactylie, il avait six orteils à chaque pied; il a ainsi interdit à toutes personnes de porter ces chaussures.

L'histoire des Poulaines se termine par un fait curieux: après plus d'un siècle, les femmes ont recommencé à porter des chaussures pointues. Cependant, la mode fut de courte durée, car toute personne qui les portait était immédiatement accusée de sorcellerie. Ambiance...

Tags: ModeHistoire
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci