Son fils prématuré était en soins intensifs, mais la mère a eu une idée qui lui a sauvé la vie - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Son fils prématuré était en soins…
Vous voulez arriver à une retraite à 6 zéros? Voici quoi faire, chaque jour Les chercheurs insèrent des déchets nucléaires dans des diamants et créent des piles... avec des super-pouvoirs

Son fils prématuré était en soins intensifs, mais la mère a eu une idée qui lui a sauvé la vie

12.819
Advertisement

L'histoire a commencé en 2001 quand Yamile Jackson, ingénieur résident au Texas avec son mari, était enceinte de son premier enfant. La grossesse semblait bien se passer, mais, une fois contractée la pré-éclampsie, une maladie de la grossesse potentiellement mortelle pour la mère et le fœtus, Yamile a été obligée de donner naissance à son bébé à la 28e semaines de gestation.

Transféré en thérapie intensive, le petit Zachary, c’est le nom de l’enfant, devait attendre le moment où son petit corps serait capable d'affronter le monde extérieur, mais la mère voulait à tout prix que son enfant ne se sente pas abandonné, et c'est alors que...

Le petit Zacharay à la naissance ne pesait qu'un kilo, il a passé les cinq premiers mois de sa vie dans un incubateur. 

image: Twitter/WWLTV

Un dur moment pour la femme, qui n'était pas autorisée à rester la nuit.

Advertisement

Mais elle ne voulait pas que son fils se sente abandonné, c'est alors qu'elle a une idée géniale mais simple: tout tournait autour d'un gant...

Yamile a alors pris des gants tout doux, les a rempli de graines de lin et les a gardés plusieurs heures sur elle, en contact avec sa peau. Au moment de partir, Yamile a placé ces gants dans l'incubateur de manière à câliner le petit Zachary.

Et ainsi est né le premier prototype de The Zaky, un gant spécial conçu pour faire sentir aux bébés prématurés la chaleur, l’odeur et tout l’amour d’une mère et d'un père quand ils ne peuvent pas être là.

Un moyen de tranquilliser le bébé, avant qu'il ait le bonheur de rejoindre le foyer familial :-)

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci