La fin de l'embargo: la première marchandise importée de Cuba aux États-Unis est un vaccin contre le cancer - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La fin de l'embargo: la première marchandise…
Convertir le smog en air propre... en pédalant: voici le vélo qui filtre l'air S'échanger un baiser en sachant qu'il pourrait être le dernier: voilà ce que cela signifie d'aimer pendant la guerre

La fin de l'embargo: la première marchandise importée de Cuba aux États-Unis est un vaccin contre le cancer

7.897
Advertisement

La récente visite de l'ex Président des États-Unis Barak Obama à Cuba, environ un siècle après la dernière visite d'un président américain, était un événement destiné à entrer dans les livres d'histoire. La rencontre entre les chefs d'État a ouvert la voie à des collaborations futures, empêchées jusqu'ici à cause de l'embargo et d'une relation diplomatique marquée par la méfiance et l'hostilité.

Une des conséquences les plus importantes du rapprochement entre les deux États est la possibilité de commercialisation aux Etats-Unis du CimaVax, un vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon, disponible gratuitement depuis 2011 à Cuba pour tous les résidents du territoire.

via: wired.com

Bien que Cuba soit célèbre dans le monde pour ses cigares, son rhum et ses paysages à couper le souffle, il dispose également d'un groupe actif de recherche médicale et de biotechnologie.

image: cencec.sld.cu

Raul et Fidel Castro ont toujours placé le financement de la recherche scientifique et médicale en premier lieu: cela s'était rendu nécessaire surtout après 1981 quand la dengue hémorragique a fait des ravages auprès de la population cubaine.

Après l'épisode désastreux, les immunologistes cubain ont développé de nombreuses autres vaccinations, comme celles contre les méningites et les hépatites.

Le cancer du poumon est la quatrième cause de décès à Cuba.

image: ecured.cu

Les chercheurs médicaux ont travaillé 25 ans dans la synthèse du CimaVax, jusqu'à ce que le ministre de la santé l'a approuvé et l'a rendu gratuit en 2011.

C'est un vaccin qui n'attaque pas directement la tumeur, mais qui empêche la croissance et les métastases en agissant sur une protéine produite par la tumeur-même. Dans la pratique, le vaccin transforme le cancer en une maladie chronique, mais complètement gérable.

Il ne semble pas y avoir de vraie solution, mais pour le moment c'est dans de nombreux cas la seule façon de survivre à certains types de cancer du poumon.

Advertisement

De nombreux pays ont établi des liens commerciaux avec Cuba pour importer le vaccin dans leur propre territoire, mais pas les États-Unis.

image: wired.com

Désormais, le médicament, qui pourrait sauver la vie à des millions de personnes, va enfin entrer aux États-Unis. Avant d'être distribué, il doit dépasser le rude test de la FDA, l'administration qui examine et approuve tous les médicaments et les aliments circulant sur le territoire national.

Jusqu'à présent, le CimaVax s'est avéré être un vaccin très efficace: les individus prédisposés au développement des tumeurs peuvent aussi le prendre.

image: eltiempo.com

Les chercheurs cubains travaillent sur la synthèse de multiples médicaments destinés à différents types de cancer, en particulier ceux qui sont encore incurables.

image: bbc.com
Advertisement

Les malades américains attendent la déclaration de légalité du médicament bien que les procédures bureaucratiques peuvent prendre quelques années.

image: ecured.cu

Cuba est bien connue pour le professionnalisme de la recherche médicale et biotechnologique et il est absurde de penser que pour un accord commercial manqué, beaucoup de personnes n'ont pas eu l'occasion de prendre un médicament qui aurait pu sauver des vies...

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci