Les débuts du nazisme : voici la photo qui a ouvert les yeux au monde entier sur ce qu'il se passait - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les débuts du nazisme : voici la photo…
ll cherchait sa mère biologique: quand il découvre son identité, il ne peut pas croire ce qu’ils lui disent Il achète un élastique à crochet mais l’utilisation qu'il en fait est totalement innovante

Les débuts du nazisme : voici la photo qui a ouvert les yeux au monde entier sur ce qu'il se passait

8.138
Advertisement

Lorsqu’en 1933, Hitler est arrivé au pouvoir et a commencé à diffuser avec force l’idéologie qui allait conduire à des conséquences que nous connaissons tous, le monde ne s'en est pas rendu compte immédiatement. La condition des Juifs était déjà difficile, mais c’était surtout des menaces ou des pressions : cela a été grâce à des images comme celle-ci que le monde a commencé à réaliser que de la théorie on allait passer à la pratique...

Le 10 mars 1933, Max Uhlfeder, propriétaire d’un grand magasin à Munich, va comme tous les jours au travail ; à son arrivée, il retrouve les locaux détruits par le groupe paramilitaire du parti Nazi. La matinée s’est terminée avec son arrestation et sa déportation dans le camp de Dachau avec 280 autres personnes juives.

Sa famille a averti immédiatement l'avocat Michael Siegel : il est nécessaire d'intervenir puisque l’arrestation de Uhlfeder est totalement fallacieuse. L’avocat va ainsi dans un commissariat de police avec l’intention ingénue de déposer plainte : il ne savait pas que les SA l'attendaient.

Il subit alors des violences: dents cassées et tympan perforé. Suite à cela, il est amené en pleine rue avec une pancarte au cou citant "Je ne me plaindrai plus de la police".

Son "défilé" dans le centre-ville de Munich (représenté dans la photo) reçoit même des signes d’approbation de la plupart des passants. Mais ce n'est pas le cas de Heinrich Sanden, un photographe qui a réussi à prendre quelques photos de la terrible scène.

L’avocat a finalement été relâché, non sans une dernière menace de mort.

Dans l’indifférence générale, le photographe s’approche de lui et demande l’autorisation de publier ses photos ; Siegel est évidemment d’accord, et quelques jours plus tard les photos arrivent à un éditeur américain basé à Berlin puis à Washington : "Washington Times" publie les photos le 23 mars 1933, provoquant la stupeur du monde entier.

Qu'est-il est arrivé à l’avocat ? Non sans difficulté, il a réussi à s’échapper de l’Allemagne en 1940, il a traversé la Russie et toute l'Asie avant d'arriver aux Etats-Unis puis au Pérou, où il a vécu jusqu'à l’âge de 97 ans.

Le photographe Sanden pendant ce temps, a poursuivi son travail comme photo-reporter, mais il n’a jamais réussi à oublier cet épisode : la mémoire de cet homme battu et humilié est restée bien vivante, tout comme la prise de conscience causée par ses photos...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci