Amendes pour les parents d'enfants qui harcèlent: qu'en pensez-vous ? - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Amendes pour les parents d'enfants qui…
Délicieux paniers à pain : comment les préparer facilement et en quelques minutes L'art de se mettre dans le pétrin: voici 23 chiens qui le font de manière adorable

Amendes pour les parents d'enfants qui harcèlent: qu'en pensez-vous ?

2.849
Advertisement

L’agressivité est un composant naturel de l’homme qui, dans des contextes familiers sains, s'apprend à contrôler ; cependant depuis quelques années on assiste à de plus en plus de cas d'harcèlement.
Beaucoup de psychologues identifient les causes de ce troublant phénomène dans l’habitude normale des enfants et des bébés à représenter à l'école des situations vécues à la maison ainsi que dans l'accès à des contenus violents, notamment sur le web.  

Aujourd'hui, une petite ville des États-Unis d’Amérique a décidé de s’attaquer au problème en mettant les parents au milieu de cela. Comment? Infliger des amendes.

via: nbc26.com

Dans la petite ville de Shawano, Wisconsin, il a été décidé de recourir à la loi.

image: Graphic Stock

La mairie de Shawano a approuvé une ordonnance qui permettra à la police d'infliger une amende aux parents qui n'interviennent pas après avoir pris connaissance que leurs enfants ont commis des actes de violence physique et/ou psychologique contre d’autres enfants.

En quoi ça consiste?

image: Graphic Stock

La police du comté de Shawano a décide de collaborer avec l’école locale afin d’identifier les responsables des actes de harcélement ou de violence et de reporter le problème à leurs parents. Ils auront alors 90 jours pour intervenir et s’assurer que de tels incidents ne se produitont plus. Dans ce cas, la police peut obliger la famille à payer une amende de 366$, qui deviennent 681 $ en cas de récidive.

 

Advertisement

Les raisons de cette décision.

image: Graphic Stock

Le chef de la police de Shawano, Mark Kohl a déclaré : « nous avons décidé de prendre cette mesure parce que nous avons réalisé que souvent les parents de ceux qui exercent ou subissent ces actes ne savent rien de ce qui se passe dans la salle de classe. Pour nous, l’ordonnance représente un moyen de collaborer avec les familles et de trouver des solutions, surtout si l'on considère le fait que ces actes sont souvent la cause d’autres problèmes, tels que la consommation de drogues et, malheureusement, de suicides".

Tags: EcoleFamille
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci