Il se mettait à la fenêtre et tirait: voici toute l'histoire du mauvais de la Liste de Schindler

Baptiste

20 Novembre 2016

Il se mettait à la fenêtre et tirait: voici toute l'histoire du mauvais de la Liste de Schindler
Advertisement

Parmi les nombreux officiers nazis qui ont commis des crimes contre les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, peut-être vous souvenez vous du nom d'Amon Göth grâce au célèbre film La liste de Schindler. C'était, dans ce cas, le caractère qui agissait comme antagoniste à Oskar Schindler, le célèbre homme d'affaires allemand qui a sauvé la vie à plus de 1000 Juifs pendant l'Holocauste. Göth a principalement agi dans un camp nazi de travail forcé en Pologne, Płaszów, mais ses missions concernaient aussi la gestion des différents camps et bientôt son nom est devenu synonyme de terreur.

via jewishjournal.com

Advertisement

Amon Goeth est entré dans le parti nazi autrichien et dans les SS en 1930, à seulement 22 ans.

Amon Goeth est entré dans le parti nazi autrichien et dans les SS en 1930, à seulement 22 ans.

Dans les SS, Göth a réussi à faire carrière et en 1943 il a été muté à l'unité "tête de mort", départements de l'organisation militaire qui dirigeaient les camps de concentration.

Dans les SS, Göth a réussi à faire carrière et en 1943 il a été muté à l'unité
Advertisement

Sa première tâche a été de superviser la construction du camp de Plaszow et, plus tard, de le gérer.

Sa première tâche a été de superviser la construction du camp de Plaszow et, plus tard, de le gérer.

A Płaszów, les Juifs du ghetto de Cracovie jugés capable de travailler sont arrivés.

A Płaszów, les Juifs du ghetto de Cracovie jugés capable de travailler sont arrivés.

Göth a commencé à être chargé de l'évacuation des autres ghettos: dans le cas de celui de Tarnów (3 Septembre 1943) les témoignages ont raconté que l'officier a fusillé en personne entre 30 et 90 personnes (femmes et enfants).

Göth a commencé à être chargé de l'évacuation des autres ghettos: dans le cas de celui de Tarnów (3 Septembre 1943) les témoignages ont raconté que l'officier a fusillé en personne entre 30 et 90 personnes (femmes et enfants).
Advertisement

Dans les premiers mois de 1944, le camp présidé par Göth a été transformé en un camp de concentration permanent: des premiers 2000 prisonniers, maintenant il pouvait "accueillir" environ 25.000.

Dans les premiers mois de 1944, le camp présidé par Göth a été transformé en un camp de concentration permanent: des premiers 2000 prisonniers, maintenant il pouvait

Dans les années des camps de concentration, la femme et les enfants de Goth vivaient à Vienne avec plusieurs grands chiens.

Dans les années des camps de concentration, la femme et les enfants de Goth vivaient à Vienne avec plusieurs grands chiens.
Advertisement

Ces chiens, cependant, étaient également utilisés à Płaszów: ils s'appelaient Rolf et Ralf, et Göth les avaient dressés à bondir sur les prisonniers et à les dépecer.

Ces chiens, cependant, étaient également utilisés à Płaszów: ils s'appelaient Rolf et Ralf, et Göth les avaient dressés à bondir sur les prisonniers et à les dépecer.

Göth aimait tuer "ses" prisonniers sur une base quotidienne: une fois il a tué un des cuisiniers (juif) parce que la soupe qu'il lui avait préparée était trop chaude.

Göth aimait tuer
Advertisement

Souvent, il se mettait à la la fenêtre et tirait sur tous ceux qui, selon lui, travaillaient trop lentement. Göth forçait aussi certaines détenues de lui accorder des faveurs sexuelles en les menaçant de mort.

Souvent, il se mettait à la la fenêtre et tirait sur tous ceux qui, selon lui, travaillaient trop lentement. Göth forçait aussi certaines détenues de lui accorder des faveurs sexuelles en les menaçant de mort.

Göth a été jugé pour ses crimes en Septembre 1946 et reconnu coupable d'emprisonnement, de torture, et d'extermination individuelle et collective d'un nombre inconnu de personnes.

Göth a été jugé pour ses crimes en Septembre 1946 et reconnu coupable d'emprisonnement, de torture, et d'extermination individuelle et collective d'un nombre inconnu de personnes.

Il a été condamné à mort et pendu 13 Septembre 1946 à la prison de Cracovie, non loin du site du camp de Plaszow.

Advertisement