Cette bataille de la Seconde Guerre mondiale est devenue célèbre pour un détail macabre - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cette bataille de la Seconde Guerre…
Une maman paie le petit-déjeuner à un sans-abri, et il lui avoue une vérité choquante De toxicomane à millionnaire: voici comment cet homme a créé un empire

Cette bataille de la Seconde Guerre mondiale est devenue célèbre pour un détail macabre

5.670
Advertisement

Aux larges des côtes birmanes se trouve l'île de Ramree, un petit morceau de terre émergé occupé presque entièrement par des marécages. Ici s'est déroulée une bataille peu connue de la Seconde Guerre mondiale entre les Britanniques et l'armée japonaise. Et c'est sans doute l'une des plus étranges et des plus violentes de la guerre. En effet, en une seule nuit, les troupes japonaises ont été décimées, mais pas par les soldats britanniques.

L'armée japonaise a occupé d'abord l'île, mais, compte tenu de l'importance stratégique du territoire, en 1945, les soldats britanniques ont décidé de le récupérer.

image: ramree.com

Après un épisode sanglant, les Britanniques ont pu repousser l'armée japonaise dans les marécages infestés.

Les soldats japonais au lieu de céder à la puissance britannique et de quitter définitivement l'île, ils ont décidé de rester dans le marais en attendant le moment le plus opportun pour passer à une contre-attaque.

Beaucoup de militaires ont été alors infectés par des maladies tropicales à travers les piqûres de moustiques, d'autres ont été empoisonnés après avoir été piqués par des araignées et d'autres insectes. L'eau potable était rare et beaucoup ont cédé à la tentation de boire l'eau du marais.

Advertisement

Mais parmi les menaces, personne n'a considéré celle la plus dangereuse, responsable du massacre final.

image: mdig.com.br

Les combattants britanniques ont raconté qu'une nuit, des cris d'agonie et de peur s'entendaient en provenance du marais. Ils ne savaient pas ce qui se passait, mais l'ampleur des cris n'était pas de bon augure. L'armée n'avait pas attaqué et ne comprenait pas pourquoi les soldats japonais criaient ainsi.

Dans le marais, des centaines de personnes ont été tuées par l'un des prédateurs les plus dangereux de la région: le crocodile d'eau salée. Ils peuvent atteindre jusqu'à 6 m de longueur, mais il en suffit un de taille moyenne pour tuer un homme en quelques secondes.

Des crocodiles ont atteint le marais, attirés par l'odeur du sang des massacres précédents. Les soldats japonais ont été décimés.

Seulement 520 hommes sur 1000 ont survécu au massacre de Ramree, certains ont été grièvement blessés ou sont décédés après.

Dans les livres d'histoire, la bataille sur l'île de la Birmanie n'est jamais racontée car elle reste dans l'ombre des affrontements les plus importants et décisifs, mais c'est sans doute l'une des étapes les plus uniques de la Seconde Guerre mondiale...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci