À la fin du 19e siècle, un garçon prenait secrètement des photos de passants comme un véritable "paparazzo" - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
À la fin du 19e siècle, un garçon…
Les anciennes tours à vent persanes : parmi les premiers systèmes de climatisation intérieure au monde 15 animaux de compagnie qui se sont endormis dans les endroits et les positions les plus impensables

À la fin du 19e siècle, un garçon prenait secrètement des photos de passants comme un véritable "paparazzo"

Par Baptiste
75.383
Advertisement

Nous sommes tous conscients que le progrès technologique a rendu possible des choses impensables jusqu'à il y a quelques années. Dans le domaine de la photographie, par exemple, il est aujourd'hui possible de prendre des photos de ce qui nous entoure, d'être pris où et quand nous voulons, simplement en sortant un téléphone portable ou un petit appareil photo.

À la fin du XIXe siècle, ce genre de choses était presque impossible. Et pourtant, en Norvège, il y avait un garçon qui, avec un système ingénieux, a créé le phénomène des "paparazzi" bien avant que ce terme ne soit connu. Comment ? En prenant des photos en secret avec un appareil photo caché dans ses vêtements. Découvrons donc l'histoire de ces fragments de la vie quotidienne du XIXe siècle.

Né en 1874, Carl Størmer est un jeune étudiant en mathématiques en Norvège lorsque la photographie commence à le fasciner. À tel point qu'il a décidé de se montrer créatif et d'acheter un appareil totalement nouveau et inhabituel pour l'époque.

Comme il l'a révélé dans l'un de ses récits biographiques, il semble qu'à l'origine de son achat se trouvait un sentiment amoureux pour une femme qu'il ne connaissait pas, et il était trop timide pour l'approcher. Alors, désirant au moins une photo d'elle, il a décidé de l'immortaliser sans qu'elle s'en rende compte.

Advertisement

L'objectif de son appareil photo secret très spécial, semblable à un récipient rond et plat, se plaçait dans une boutonnière du manteau. Grâce à une cordelette qu'il portait dans sa poche, Carl parvenait à prendre des photos de tout ce qui l'entourait, mais sans que les sujets représentés ne s'en aperçoivent.

On estime qu'il a produit environ 500 images, toutes datées entre 1893 et 1897, prises dans les principales zones d'Oslo.

Le système "secret" utilisé par Størmer, en fait, n'est pas très éloigné de certaines technologies modernes qui permettent de cacher des objectifs et des appareils photo entre les vêtements.

Advertisement

Ce qui est étonnant avec les photos que Carl prenait, c'est qu'elles nous offrent une vision vraiment originale et insolite de la société de l'époque.

Souvent, dans les photos datant de cette époque, les gens posaient dans des vêtements élégants, mais dans ses clichés, le hasard et la spontanéité dominaient.

Advertisement

On pourrait dire que ce mathématicien norvégien a été, à sa manière, une sorte de premier "paparazzo" de l'histoire, qui a donné au monde les premiers exemples fascinants de photographie "de rue".

Les personnes qu'il rencontrait le saluaient, souriantes et parfois méfiantes, et il est vraiment unique de se perdre dans l'atmosphère quotidienne d'un monde qui n'existe plus, en observant les vêtements, les coutumes, les véhicules et les lieux.

 

Advertisement

Bien que Størmer se soit ensuite lancé dans une brillante carrière de professeur universitaire de mathématiques et de physique à Oslo, il n'a jamais abandonné sa passion pour la photographie, produisant de merveilleux témoignages et des études intéressantes, notamment sur les aurores boréales.

Son héritage continue de faire l'objet d'un grand intérêt et d'une étude approfondie encore aujourd'hui. Même si son "coup de foudre" pour la mystérieuse femme n'a jamais abouti, son esprit brillant a certainement réussi à se faire connaître de tous pour son esprit et son originalité.

Carl Størmer et son appareil photo "secret", qu'il dissimulait dans ses vêtements...

image: Yebi/reddit
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci