Le massacre de Katyń : quand le régime de Staline a tué 22 000 personnes et a réussi à donner la faute aux nazis - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le massacre de Katyń : quand le régime…
Test de l'arbre Koch : dessinez un arbre et nous vous révélerons les émotions que vous ressentez À Pompéi apparaît le trésor de la sorcière, une merveilleuse collection de pierres précieuses et d'objets magiques

Le massacre de Katyń : quand le régime de Staline a tué 22 000 personnes et a réussi à donner la faute aux nazis

1.876
Advertisement

La Seconde Guerre mondiale a été l'un des événements les plus complexes et les plus atroces qui ont marqué l'histoire du Vieux Continent, dont des millions de personnes paient encore les conséquences en termes de pertes humaines et de dévastation. Nombreuses sont les pages sombres, qui n'ont pas pu être complètement résolues, tandis que d'autres avec le temps et les enquêtes ont trouvé une explication.

L'un de ces derniers est le massacre de Katyn : un massacre aux proportions bibliques dont on a toujours trop peu parlé.

En 1940, 22 000 officiers et citoyens polonais ont perdu la vie dans la forêt de Katyn aux mains des forces de l'Armée rouge. Le massacre a d'abord été attribué aux nazis, grâce à une série de faux témoignages lors du procès de Nuremberg.

Beaucoup de victimes étaient des guides, des gendarmes, des policiers, des soldats, des officiers et des citoyens qui ont été faits prisonniers lorsque les Allemands et les Soviétiques ont vaincu la Pologne en 1939. Ceux-ci les ont ensuite été envoyés dans divers camps de détention. Ainsi, l'année suivante, l'Union soviétique a décidé de les utiliser pour assener un coup à la Pologne nouvellement soumise en l'affaiblissant davantage. En Pologne, la règle voulait que chaque diplômé devienne officier, ainsi, éliminer les officiers équivaut à éliminer la classe dirigeante et la plus instruite de la société. La preuve de l'intention de cet acte est le fait que Staline a également ordonné la déportation vers la Sibérie et le Kazakhstan des familles des mêmes officiers, se débarrassant ainsi de la prochaine génération d'intellectuels et de riches.

Tout cela, bien que décidé par l'Union soviétique, a été réalisé d'un commun accord avec l'Allemagne nazie : les deux puissances sont en effet restées alliées jusqu'en 1941, même si idéologiquement opposées, grâce au pacte Molotov-Ribbentrop, qui prévoyait la division de la Pologne et des Etats baltes.

Advertisement

Le massacre a été découvert en 1943 et a entraîné, à juste titre, la rupture de toute collaboration diplomatique entre le gouvernement polonais (en exil à Londres) et l'URSS. Pendant des décennies, l'URSS a réussi à freiner les enquêtes en niant fermement les accusations et en attribuant la responsabilité au régime hitlérien.

Ce n'est qu'en 1990 que la vérité a finalement éclaté, et la Russie a reconnu le Nkvd, l'organisme chargé des affaires intérieures, comme responsable du massacre de Katyn et de sa dissimulation dans les années suivantes.

image: Jake/Flickr

L'aveu du massacre a représenté un nouveau tournant dans la compréhension du régime stalinien, qui était également caractérisé par de fortes impulsions répressives et un caractère impérialiste. Malgré les aveux, la Pologne attend encore aujourd'hui les documents officiels du massacre, y compris l'ordre d'exécution, qui, selon les sources, porte la signature de Staline en personne.

Source:

Tags: GuerreHistoire
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci