Dire non à nos enfants : 10 conseils précieux pour devenir parents-négociateurs - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Dire non à nos enfants : 10 conseils…
Le Royaume-Uni interdit le recours aux animaux sauvages dans les cirques Cette Nigériane ramasse des pneus sur la route et les transforme en jolis meubles

Dire non à nos enfants : 10 conseils précieux pour devenir parents-négociateurs

2.097
Advertisement

Être parent est difficile et demande beaucoup de qualités que tout le monde n'a pas : patience, clarté, douceur, mais aussi charisme, autorité. Dans le passé, on croyait que ces deux éléments devaient se démarquer pour rendre l'éducation efficace. Aujourd'hui, nous savons que, sans les trois premiers, les enfants ne respectent pas les limites qui leur sont imposées. Le point fondamental est précisément celui de donner des limites sans les imposer, de cultiver le dialogue et la négociation.

Voici 10 conseils pour apprendre à devenir parent-négociateur :

  • Commencez dès maintenant : les enfants doivent comprendre que dès leur plus jeune âge, ils doivent comprendre, accepter et respecter les limites imposées.
  • Soyez cohérent : si vous avez tendance à céder facilement sur certaines règles, le message que vous donnerez est que votre système éducatif peut être remis en question.
  • Ayez de l'autorité mais ne soyez pas autoritaire : écoutez et comprenez vos enfants, mais ne faites jamais preuve de faiblesse dans le dialogue. S'il y a des règles, c'est parce que vous les avez décidées et que vous savez comment les défendre.
  • Ne craignez pas les conflits : discuter, tant que les tons restent sous contrôle, aide au développement du sens critique et du dialogue.
  • Ne tombez pas dans le oui facile : dire non est souvent plus instructif que de toujours dire oui. Apprenez à argumenter vos refus et vos enfants apprendront aussi à défendre leurs opinions.
  • Les règles et les sanctions peuvent être utiles : n'hésitez pas à imposer des sanctions si les actions de vos enfants sont particulièrement graves. Malheureusement, le dialogue ne suffit pas toujours.
  • La réalité est faite de nuances : tout n'est pas noir ou blanc. Votre éducation doit aussi tenir compte de la multiformité de la réalité.
  • Prenez votre temps. Les conflits ne peuvent pas se résoudre tout de suite. Parfois, laisser les choses se calmer peut aider à se retrouver.
  • Ne perdez pas de vue l'objectif : Qu'est-ce que je veux enseigner à mes enfants ? Qu'est-ce que je veux en tirer ? Telles sont les questions que vous devez vous poser lorsque vous fixez des limites, donnez une leçon ou donnez une règle. Si la médiation conflue toujours vers votre but, c'est très bien.
  • Exposez-vous : dans le dialogue avec vos enfants, parlez à la première personne, dites ce que vous ressentez, sans exemples génériques.

Il n'est pas facile de devenir de bons parents : donner des règles, enseigner, fixer des limites ; il n'est pas facile de vouloir dialoguer et négocier ; il n'est pas toujours possible de se faire comprendre et d'écouter. Ces conseils peuvent être utiles si nous ajoutons toujours de l'amour et un sourire lorsque nous parlons à nos enfants.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci