Quand on allait au zoo voir des personnes: une triste réalité qu'il ne faut pas oublier - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Quand on allait au zoo voir des personnes:…
Il a commencé à travailler comme un simple maçon, mais il est devenu beaucoup plus! Des coquelicots énormes offrent un spectacle enchanteur dès que quelqu'un s'en approche

Quand on allait au zoo voir des personnes: une triste réalité qu'il ne faut pas oublier

29.176
Advertisement

A l'époque du colonialisme, les rencontres entre les explorateurs européens et les populations autochtones des lieux où les premiers arrivaient suscitaient bien des curiosités. Bien vite, ces explorateurs seront convaincus que l'homme blanc s'était évolué avant  et mieux que toute autre population.

Cela a donné lieu à l'habitude d'organiser des expositions ethnologiques, comme elles étaient appelées, où l'on récréait des environnements et des situations originales des ethnies apportées du Nouveau Monde.

via: cbc.ca

Une promenade dans les jardins tropicaux de Paris lors de l'exposition ethnologique en 1907.

A cette occasion, six pavillons ont été construits reflétant l'architecture de certains des pays colonisés par la France. Chacun d'eux était peuplé par des personnes de ces lieux.

Advertisement

C'était l'entrée du pavillon dédié à l'Indochine.

La structure existe toujours au Jardin Tropical de Paris. Le gouvernement français n'a pas l'intention d'enlever les restes de cette exposition, ce qui reviendrait à cacher une ne triste partie de l'histoire.

Expo à Bruxelles (1958): les visiteurs donner à manger à une petite fille africaine.

Exposition universelle de Saint Louis (Etats-Unis). Un homme congolais, Ota Benga, avait été "exposé", avant d'être transféré au zoo du Bronx, où ils lui ont fait croire qu'il allait soigner les éléphants.

En réalité, on avait décidé de le mettre dans une cage pour les singes. Quand il a finalement réussi à retourner en Afrique, il a réalisé qu'il ne pouvait plus ce lieu comme sa maison, a décidé de revenir aux États-Unis. Là-bas, désormais en proie à la dépression, il se suicide en 1916.

Un groupe de philippins "exposés" au parc d'attractions de Coney Island (New York) en 1905.

La réplique d'une ferme congolaise avec une famille de paysans (1906).

Exemple de "Negro Village" en Allemagne (début du XXe siècle).

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci