La vraie apparence des statues de marbre antiques : vous y attendiez-vous? - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La vraie apparence des statues de marbre…
Saviez-vous que les signes du zodiaque sont en fait 13 ? Découvrez pourquoi une constellation a été oubliée Il a sauvé 669 enfants des chambres à gaz ... et il ne sait pas qu’il est assis au milieu d’eux

La vraie apparence des statues de marbre antiques : vous y attendiez-vous?

50.731
Advertisement

Pour nous, personnes du XXIe siècle, parler de l’art grec classique signifie imaginer des images de temples et de statues de marbre blanc. Mais peut-être que peu de gens savent qu'autrefois les lieux et les sculptures dédiées aux divinités étaient tout sauf monochromatiques, mais au contraire colorés, vu que le culte prévoyait un ensemble de divinités anthropomorphes. De ce "détail" oublié naît le projet d’un archéologue allemand qui a pensé de réaliser des copies de statues en les colorant et en créant les caractéristiques originales de ces créations datant du Ve siècle avant JC.

Images: stiftung-archaeologie.de

L’archéologue allemand Vinzenz Brinkmann a passé des années à faire des recherches sur la polychromie antique et de ses études est née une exposition itinérante, « Gods in color », qui depuis 2003 montre la vraie ressemblance des sculptures grecques.

Advertisement

Dans certains cas, il est encore possible de voir à l'œil nu des petites traces de couleur sur les statues antiques.

Advertisement

Avec l’avènement de la sculpture de la Renaissance, la conception de la pureté inégalable du marbre signifiait qu'à partir de là, on a ignoré la présence de ces traces de couleurs et donc, celles-ci n'ont pas été préservées.

Advertisement

Mais maintenant c'est fini : armé d'une lampe à haute intensité, d'une lumière ultraviolette, d'un appareil photo, de matériaux pour la réalisation de moulages en plâtre et de poudre de minéraux, Brinkmann a passé ses 30 dernières années à étudier l’aspect originel des marbres du Parthénon.

Advertisement

Couleurs et dimensions sont rigoureusement respectées.

Le but est de faire connaître et, surtout, de faire accepter une réalité artistique négligée pendant trop longtemps, même s'il reste encore beaucoup à découvrir sur cette curieuse question archéologique...

Regardez la Vidéo:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci